samedi 17 août 2019
Questions à...
Candidat à la succession de Michaël Guijo, Bruno Galice expose, en avant -première, sa vision pour l'avenir du spectacle autunois.
Plus connu sous le nom de Christian Bodin, le personnage qu’il campe depuis près de 25 ans, Jean-Christian Fraiscinet est le parrain de cette saison 2019 d’Augustodunum. Ce mercredi soir, il assistait à la première. Rencontre
> Autour d'Autun > Autour d'Autun

AUTUN : Après la départ de Michaël Guijo, quel avenir pour Augustodunum ?

12/08/2019 04:17Lu 3693 foisImprimer l’article
Ce samedi, la dernière séance de la saison était à bien des écarts une saison particulière. En effet, elle constituait la 200 représentations de la fresque gallo-romaine autunoise, mais surtout la dernière de Michaël Guijo, président de l’association. Ce dernier ayant annoncé depuis plusieurs mois sa décision de quitter la tête du spectacle après onze année de bons et loyaux services. Et à l’issue de la représentation, Michaël n’a pas pu s’empêcher de fondre en larmes. Il n’est en effet pas évident de tirer un trait sur autant d’années d’investissement. Un investissement qui a permis d'inscrire définitivement Augustodunum parmi les plus grands spectacles de France. Et il a fallu plusieurs dizaines de minutes pour que Michaël aille s’adresser aux bénévoles réunis devant le buffet de fin de saison. « Cette saison était la plus difficile car nous avons de plus en plus de contraintes et vous avez su résisté à force de travail », explique-t-il à l’adresse des bénévoles et de tous les intervenants. Et de reprendre : « Nous avons vécu un moment de partage inestimable. C’est quelque chose qui nous transcende ».
Dans ses remerciements, Michaël en a adressé des plus particuliers. A Jean-Claude Baudoin d’abord, « notre guide suprême », puis à Andrée Alix-Coudray et à René Richard, le vice-président de l’association. « A travers René, je veux remercier tous les membres du conseil d’administration et leur adresser tout mon respect pour le travail accompli », assure Michaël, avant d’avoir des mots sympathique à Patrick Dagand, le prestataire technique du spectacle, à Florence Heuillard, mais également à Laurent Bullot et toute l’équipe d’Equivie.
Avec le départ de Michaël Guijo de la présidence d’Augustodunum, c’est donc une page d’histoire qui se tourne pour le spectacle historique. Une fin de cycle qui plongeait depuis plusieurs semaines les bénévoles dans l’expectative. En effet, plusieurs rumeurs évoquaient la fin pur et simple du spectacle, voire une pause de deux ans en raison de travaux d’ampleur sur le site du théâtre romain. « L’avenir sera ce qu’il sera. Il se construira dans les mois qui viennent », a botté en touche Michaël, avant que Bruno Galice ne prenne la parole. « L’aventure ne peut pas s’arrêter. Je suis candidat donc à la succession de Michaël », indique celui qui campe le rôle du druide Diviciac. Une nouvelle qui éclaircie donc l’horizon du spectacle autunois.
Bastien MIGAULT