samedi 26 mai 2018

Pensez à la fête des Mères Dimanche 27 Mai !
Ouvert les dimanches 20 et 27 Mai à Étang/ Arroux

> Autour d'Autun > Autour d'Autun

AUTUN : Le Centre Educatif Fermé ne fermera pas le 30 juin...

17/05/2018 13:02Lu 2784 foisImprimer l’article
Une solution de remplacement est à l'étude.
ACTUALISE : Vincent Chauvet, maire d'Autun, confirme nos informations et annonce le départ effectif du CEF avant les fêtes de fin d'année
«autun-infos» et «creusot-infos» l'avaient annoncé en exclusivité : Vincent Chauvet, le Maire d'Autun, a décidé de ne pas renouveler le bail du Centre Educatif Fermé (CEF) de Fragny, à l'association «La Sauvegarde». Une décision pour laquelle le Maire d'Autun s'était clairement exprimé.
Le bail du CEF arrivant à échéance le 30 juin, l'établissement devait fermer à cette date. Cela ne sera pas le cas. En effet, selon les informations qui ont été portées à notre connaissance, à la demande des services de l'Etat autant que de la Sauvegarde, une prolongation de bail du bail a été accordée pour une période de six mois. Le temps pour La Sauvegarde et les services de l'Etat de trouver une solution de repli en Saône-et-Loire.
Plusieurs pistes ont été étudiées. Si aucune solution n'a encore été trouvée, l'option de voir le Centre Educatif Fermé être déménagé à La Boulaye semble une option sérieuse. Le Château de La Boulaye, dans lequel un hôtel-restaurant avait été aménagé semble pouvoir servir de cadre pour permettre la poursuite de l'activité du CEF. Mais la partie est encore loin d'être gagnée pour La Sauvegarde et les services de l'Etat. Il convient en effet de convaincre les élus du secteur. Si tel n'était pas le cas, d'autres solutions devraient être explorées pour permettre le maintien des emplois du CEF. A suivre...
A.B.

ACTUALISE :
Communiqué de Vincent Chauvet

Comme il était indiqué dans le communiqué de la ville du 14 février 2018, au cas où la Sauvegarde 71, association gérant le centre éducatif fermé de Fragny, n'aurait pas été en mesure de trouver d'ici le 30 juin 2018 une nouvelle implantation, une prolongation de la durée du bail, "du temps strictement nécessaire à l'organisation du déménagement pourrait être accordée". Le temps de placement maximum d'un jeune délinquant en CEF étant de 6 mois, il aurait en effet pu être nécessaire de décaler de quelques mois la fermeture effective, même si dans les faits, en raison des fugues ou des violences commises dans l'établissement, le temps réel moyen de séjour est de 4 mois.?
Au cours des derniers mois, depuis l'annonce de la fermeture du CEF, il s'est avéré que la Sauvegarde 71 était aussi peu efficace pour organiser son déménagement qu'elle ne l'avait été pour maintenir l'ordre dans son centre éducatif fermé, allant jusqu'à demander par courrier un an de délai pour trouver une nouvelle implantation.?Par ailleurs, il est apparu nécessaire de préciser les conditions de retour du bien à la collectivité, des visites ayant révélé l'état très dégradé de certaines parties du bâtiment, exigeant de prévoir une date d'état des lieux approfondi et contradictoire afin que la ville d'Autun puisse être indemnisée si le bâtiment n'était pas rendu dans l'état dans lequel il avait été loué après une utilisation "en bon père de famille", selon l'expression consacrée du Code civil qui en l'espèce est loin de refléter ce qui a pu se passer dans le bâtiment ces dernières années.?L'état des lieux servira également de documentation technique pour la vente qui devrait avoir lieu courant 2019.?
Avec l'accord des services de l'Etat concernés, un protocole de départ a donc été négocié, qui doit être signé par la Sauvegarde 71 et la Ville d'Autun la semaine prochaine. Il prévoit l’état des lieux et une remise des clés au 14 décembre. Encore quelques mois à tenir pour les Fragnotins, et nous irons ensemble fêter le réveillon dans feu le Centre éducatif fermé.
Vincent Chauvet