mardi 26 mars 2019
> Autour d'Autun > Autour d'Autun

SAINT-PRIX : La route forestière du massif de Pied prend forme

15/03/2019 11:24Lu 1877 foisImprimer l’article
C’est un projet vieux de 20 ans qui est entrain de prendre vie sur les pentes du Haut-folin, le toit de la Bourgogne. En effet, les équipes de la société SNTPAM sont entrain de construire la route forestière du massif de Pied sur le territoire de la commune de Saint-Prix.
Ce projet est né, il y a tout juste 21 ans, le 7 ans 1998. Techniquement, le projet prévoit la construction d’une piste forestière empierrée d’environ 4,2 kilomètres de long afin de désenclaver un périmètre forestier de 250 ha. Onze plus tard, le projet est ajournée faute d’engagement des propriétaire forestiers. En octobre 2014, la construction de cette route forestière est finalement relancée sous l’impulsion d’Octave Montcharmont, alors maire de Saint-Prix. Un nouveau tracé est alors défini afin de prendre en compte la problématique du positionnement du captage du glaçon. Le tracé définitif du projet porté d’abord par la Communauté de Communes Beuvray-Val d’Arroux, puis par la Communauté de Communes du Grand Autunois-Morvan, est arrêté le 3 mars 2017. Il comprend 4 734 mètres de route empierrée, 6 234 mètres de piste, 7 places de dépôt et de retournement et dessert 467,84 hectares, dont 110 situé sur le territoire du département de la Nièvre.
Le coût global de cet investissement est de 155 425,20 euros. Il est porté pour 128 030,16 euros par la Communauté de Communes du Grand Autunois-Morvan, qui bénéficié de 54 056,88 euros de subventions de l’Etat et de 60 957,76 euros du Leader, à savoir l’Europe. La part des travaux supportée par les propriétaires est de 27 395 euros, soit un coût moyen de 58 euros à l’hectare.
Ce mardi après-midi, une visite sur le terrain était organisé pour juger de l’avancée des travaux qui en sont à la moitié.
Bastien MIGAULT

Les avantages d’une desserte forestière

Pour les propriétaires
- Faciliter l’accès à sa propriété et dynamiser la gestion de la forêt : suivi régulier de ses peuplements, économies sur le coût de la gestion, facilité de réalisation des travaux, amélioration de qualité des peuplements
- Augmenter la valeur foncière de sa forêt : cette plus-value correspond au moins au prix des investissements réalisés pour desservir une parcelle
- Valoriser au mieux ses ventes de bois : le prix d’achat des bois est fonction de leur qualité et des coûts d’exploitation. Améliorer les conditions d’exploitation permet une meilleure rémunération du propriétaire.
Pour la collectivité
- Améliorer la sécurité publique : amélioration de la sécurité sur les voies publiques, rapidité d’intervention des services d’incendie et de secours
- Gagner du temps et de l’argent : limitation des conflits d’usage (nuisances causées aux riverains, remise en été des fossés et des accotements, dégradation des chaussées publiques)
- Aménager son territoire : Accès à des parcelles agricoles ou à des réservoirs d’eau. C’est aussi permettre aux visiteurs et touristes de visiter le. Morvan et ses espaces naturels remarquables