samedi 18 août 2018
Questions à...
30 associations écologistes ont fait du lobbying auprès de lui, mais Rémy Rebeyrotte n’a pas cédé aux pressions vertes sur la question du glyphosate et il s’en explique avec force d’arguments.
> Autour d'Autun > Autour d'Autun

TINTRY : Le barrage du Pont du Roi retrouve une seconde jeunesse

17/05/2018 23:32Lu 2363 foisImprimer l’article
Le Département de Saône-et-Loire a dépensé 4 millions d'euros pour renforcer l'édifice et y installer une micro centrale hydroélectrique.
Pour plus de 30 000 habitants de l’Autunois-Morvan, le barrage du Pont du Roi est un équipement essentiel, pour ne pas dire vital. En effet, avec sa réserve de 4 millions de mètres-cubes, il assure une grande partie de l’approvisionnement en eau potable du territoire. Et si la gestion de cet eau potable est de la compétence du SMEMAC, le barrage en lui même appartient au Conseil Départemental de Saône-et-Loire.  Département qui ne possède d’ailleurs pas d’autres équipements de ce type.
En 2012, une diagnostic de sureté impose un conformément de l’édifice. Dès sa prise de fonction, la nouvelle majorité départemental, sous la conduite d’André Accary, lance les études de ce très important chantier. « Un chantier gigantesque », indique Jean Simonin, maire de la commune voisine de Saint-Emiland, mais surtout président du Smemac. En effet, les travaux engagés sont loin d’être de la cosmétique, puisqu’une partie des travaux constataient à renforcer et à stabiliser totalité de l’ouvrage sur ses appuis d’ancrage au sol et aux rives de part en d’autres de la retenue d’eau.
La stabilisation des appuis a été réalisé par carottage pour la mise en place et la mise en tension de tirants. De la même manière, le traitement de la fondation  en partie centrale et des deux rives en ont réalisés par injections. Enfin, le dispositif d’auscultation a été renforcé. De fait, désormais, les agents de la Direction des Routes et des Infrastructures peuvent contrôler le mouvement de l’édifice en temps réel.
Enfin, la dernière étape de ce vaste chantier à 4 millions d’euros a été consacré à l’installation d’une micro centrale hydroélectrique permettant la production d’électricité réinjectée dans le réseau. L’ensemble de ces travaux se sont étalés sur 17 mois. Et, ce jeudi matin, à l’heure de l’inauguration de ce barrage du Pont du Roi nouvelle génération, tous les élus ont salué la qualité des travaux menés par le Département. Des travaux qui permettent de sécuriser l’approvisionnement en eau potable, de surcroît de qualité, avec l’usine de traitement de Saint-Emiland, mais également de prémunir les habitants situés en aval du l’édifice d’une hypothétique rupture. Hypothétique car de l’avis de tous, la barrage du Pont du Roi est reparti pour plusieurs dizaines d’années.
Bastien MIGAULT