samedi 18 août 2018
Questions à...
30 associations écologistes ont fait du lobbying auprès de lui, mais Rémy Rebeyrotte n’a pas cédé aux pressions vertes sur la question du glyphosate et il s’en explique avec force d’arguments.
> Autun > Autun

AUTUN : 100 bougies pour Madeleine Mazué au Village de la Croix-Blanche

08/08/2018 18:45Lu 2448 foisImprimer l’article
Ce mercredi après-midi, résidents et personnels du Village de La Croix Blanche étaient réunis dans le réfectoire de l’établissement pour fêter le centième anniversaire de l’une des leurs. Un anniversaire auquel se sont jointes Monique Gatier, première adjointe au maire d’Autun, et Régine Devoucoux, conseillère municipale déléguée en charge des personnes âgées. C’est en effet ce jour que Madeleine Mazué a soufflé ses 100 bougies. Elle était pour l’occasion entourée de ses trois enfants : Jacky, Gérard et Jacqueline. Etait aussi présente une partie de sa très grande famille, puisque Madeleine Mazué compte six petits-enfants, 13 arrières petits-enfants et même deux arrières arrières petits enfants.
Madeleine Mazué est donc née le 8 août 1918 à Huilly en Bresse. Fille de militaire, elle suit alors ses parents en Allemagne. De retour en France, elle vit sa jeunesse à Simandre dans la Bresse. A l’occasion d’une fête de village, elle fait la rencontre de Louis, qui, le 10 septembre 1940, devient son mari. Ils viennent alors vivre dans une ferme à la Grande-Verrière. De cette union, trois enfants naîtront. En 1954, ils quittent la Grande-Verrière pour la commune de Laizy. En 1960, nouveau déménagement, la famille s’installe alors à Saint-Pantaléon. Madeleine et Louis sont alors tous deux employés par la Ville d’Autun. Madeleine travaille jusqu’à l’heure de la retraite au Foyer des anciens sous les ordres de Mme Dubreuil.
Veuve en 1991, elle a vécu seule dans sa maison de Saint-Pantaléon quelques années. Ne pouvant rester chez elle, ce n’est qu’en 2014 que Madeleine s’installe au Village de la Croix Blanche. Mme Mazué est considérée comme une personne discrète, qui aime beaucoup la compagnie. « Nous sommes très contents de l’avoir à La Croix-Blanche. On la voit souvent se promener dans les couloirs. De temps en temps, elle vient discuter avec moi dans mon bureau », explique Christine Eynard, directrice de l’EHPAD autunois. Et l’un de ses deux fils de renchérir : « Elle est toujours partante pour aller se promener ».
En ce jour si particulier, Madeleine Mazué a eu le droit à un superbe gâteau au fruit, arrosé comme il se doit par une flûte de Crémant.
Bastien MIGAULT