vendredi 22 février 2019
> Autun > Autun

AUTUN : La classe Sciences et Patrimoine du Lycée Bonaparte en visite à Esirem de Dijon

19/01/2019 16:36Lu 867 foisImprimer l’article
Les 31 élèves de la classe Sciences et Patrimoine du Lycée Bonaparte se sont rendus le mardi 15 janvier à l’ESIREM à Dijon (Ecole supérieure d’ingénieurs en matériaux/développement durable et informatique et électronique) .
L’objectif de cette sortie était d’analyser les pigments et colorants synthétisés en MPS
(méthodes et pratiques scientifiques) notamment le bleu de Prusse et l’indigo ;
Accueillis et encadrés par Mrs Couvercelle, Dachicourt et Mme Leonard, les élèves ont pu mettre en œuvre différentes techniques d’analyse utilisées dans le domaine de l’art.

Spectrocopie IRTF ( infrarouge transformée de Fourier)
La spectroscopie infrarouge (IR) permet d’identifier certains colorants ou pigments.
Quand une lumière IR traverse un échantillon (solide, liquide ou gazeux), certaines liaisons absorbent de l’énergie pour vibrer. Il apparait alors des pics d’absorption caractéristiques de la liaison vibrante.
Spectroscopie UV visible
Lorsqu’une lumière UV Visible traverse un échantillon, celui-ci absorbe une partie de la lumière ce qui lui permet de réaliser des transitions électroniques.L’étude du rayonnement après passage à travers la substance analysée permet d’obtenir des informations sur sa nature et notamment sur sa couleur.
MEB ( microscope électronique à balayage)
Un faisceau d'électrons (produit par un canon à électrons) est projeté et se déplace sur l'échantillon à analyser qui est rendu conducteur par une fine couche d’or vaporisée.
Les électrons sont accélérés par un champ électrique. Une pompe fait le vide ;
Le balayage est assuré par un champ magnétique.
Le MEB permet de grossir, d’observer la surface d’une substance en 3D , de reconnaitre les éléments qui la composent et d’en déterminer sa pureté.

En conclusion, ces différentes techniques utilisées ont montré que les élèves ont bien synthétisé le bleu de Prusse et l’indigo mais ces deux espèces présentaient des impuretés.
Ce voyage et ces différentes mesures ont été financées par l’académie de Dijon (ateliers scientifiques CSTI).
Mme Thibaudet accompagnée de Mme Bridant et Mme Prochasson remercie vivement l’ESIREM pour son accueil, le professionnalisme, la pédagogie de ses enseignants et la mise à disposition de machines fort onéreuses !
Cette sortie a constitué certainement une expérience unique pour ces 31 élèves très chanceux !


 
?>