mercredi 20 juin 2018
Questions à...
30 associations écologistes ont fait du lobbying auprès de lui, mais Rémy Rebeyrotte n’a pas cédé aux pressions vertes sur la question du glyphosate et il s’en explique avec force d’arguments.
> Autun > Autun

AUTUN : La construction de la Maison de santé Michel Gipeaux et de la Résidence Senior lancée

10/03/2018 01:02Lu 3640 foisImprimer l’article
Ainsi qu’Autun Infos l’a annoncé, la Semcoda s’apprête à investir pas moins de 10,7 millions d’euros sur deux projets immobiliers à Saint-Pantaléon (cliquez pour lire notre premier article). Le premier concerne de la construction d’une maison de santé, qui portera le nom du très regretté Michel Gipeaux. Le second porte sur la construction d’une Résidence Senior de 49 logements.
Cette somme de 10 millions d’euros correspond à une promesse faite par Gérard Lévy, alors Directeur Général de la Semcoda, à Rémy Rebeyrotte lors de la vente de la Semia. « La promesse a été tenue », se félicite Rémy Rebeyrotte, député de Saône-et-Loire.
La première fois que le projet d’une maison de santé a été évoqué, c’était en septembre 2012. « Au départ, nous voulions l’agrandissement du cabinet avec l’appartement contiguë », se souvent le Docteur Philippe Demortière, président des du groupement des professionnelles de santé de Saint-Pantaléon. Finalement après 5 ans de réflexion, de deux appartements, le projet s’est mué en la construction d’un bâtiment de plus 800m2. Un bâtiment qui abritera des médecins généralistes, des infirmiers libéraux, un orthophoniste, un podologue, un psychiatre. « Il y aura des consultations d’endocrinologie, d’hématologie ou encore de diabétologie », détaille le docteur Demortière.

Un nom qui fait l’unanimité


Cette future de maison de Santé portera le nom de Michel Gipeaux. Un choix qui a fait l’unanimité tant au sein du conseil municipal d’Autun qu’à la communauté de commune du Grand Autunois-Morvan. Un choix qui s’est surtout imposé de lui même tant le regretté Michel Gipeaux a oeuvré pour la construction de cette maison de santé. Son bébé en quelque sorte. D’ailleurs, Dominique, son épouse, était présente ce vendredi après-midi. Elle a apposé, non sans une certaine émotion, sa signature aux côtes des différents partenaires du projet.
Et Vincent Chauvet de rappeler que Michel Gipeaux avait été un maillon essentiel de l’unité de l’agglomération. « Il y tout un symbole que cette maison de santé porte son nom, ici à Saint-Pantaléon », explique pour sa part Remy Rebeyrotte. Et Frédéric Brochot, conseiller départemental, de rendre hommage à l’homme « qui songeait plus souvent aux autres qu’à lui. Il n’a jamais dérogé à sa ligne de conduite ».


12 mois de travaux pour la maison de santé, 18 pour la résidence senior


Pour Vincent Chauvet, la pose de la première pierre de ces deux équipements est « une nouvelle pierre dans dans le renouvellement urbain de Saint-Pantaléon ». En effet, la construction de la maison de santé Michel Gipeaux et de la résidence senior vont s’accompagner d’autres investissements dans le quartier, avec des travaux de le Prieuré Saint-Martin, mais également sur le Parc Robert Schuman.
Les travaux de la maison de santé vont durer 12 mois. Et Gérard Levy, conseiller spécial du président de la SEMCODA d’indiquer au Dr. Phlippe Demortière : « Au printemps 2019, vous aurez les clefs d’un équipement neuf et performant ». Pour la résidence senior, il faudra attendre 6 mois de plus pour voir les premiers occupants aménagés dans cet équipement spécialement pensé pour eux, avec un haut niveau de service.
Les deux équipements ont été dessinés par le cabinet Dosse de Bourg-en-Bresse. Un cabinet d’architecture bien connu à Autun puisqu’il a signé le Centre d’Incendie et de Secours Charles Echavidre d’Autun. Et Rémy Rebeyrotte de se réjouir de la présence de nombreuses entreprises autunoises parmi les attributaires du chantier. « Cela va générer de l’emploi pour elle », se félicité le député.
Bastien MIGAULT