dimanche 22 septembre 2019

À l’occasion de ses 10 ans, « l’Atelier de la Cuisine » vous fait profiter d’offres exclusives
Jouez et tentez de gagner 1 « robot companion » xl de Moulinex

Questions à...
Sécheresse, Zones de montagnes, Retraites, Taxe d’habitation, Zones de Montagne jusqu'au Creusot, Municipales au Creusot, Gérard Larcher… Le Député de Saône-et-Loire a abordé de nombreuses questions.
Le Docteur Jean-Philibert Combier explique, dans une interview, le formidable bond en-avant, qu'offre cette technologie d'avenir.
> Autun > Autun

AUTUN : La fresque d’Hisao Takahashi dévoilée à la Bibilothèque Bussy-Rabutin

14/09/2019 03:17Lu 1526 foisImprimer l’article
C'est en quelque sorte la dernière pièce pour achever la transformation de l’Hôtel de Ville et l’extension de la bibliothèque Bussy-Rabutin, inaugurée il y a tout juste un an. C’est en effet ce vendredi soir qu’a été dévoilé la fresque médiéval d’Hisao Takahashi, situé dans le hall d’entrée de la bibliothèque. Une inauguration effectuée en présence de Son Excellence Masato Kitera, ambassadeur du Japon en France.
Pourtant cette fresque n’a failli pas voir le jour, comme le rappelle Marie-Claude Barnay. « A l’origine cette fresque aurait dû se trouver au premier étage au sortir de l’ascenseur. Mais le projet a été abandonné pour un conflit de couleurs. L’artiste a accepté de le faire dans le hall même si cela a obligé l’artiste de revoir son oeuvre , car la surface passait de 21m2 et 32m2 », détaille la présiudente de la Communauté de Communes du Grand Autunois-Morvan. Mais finalement, l’oeuvre du Maître japonais est là et bien là. « Une oeuvre qui grave dans la pierre les relations entre Autun et le Japon. Une oeuvre merveilleuse qui restera pour l’éternité », rajoute encore Marie-Claude Barnay, précisant au passage que l’hôtel de ville d’Autun et le seul hôtel de ville de France à posséder une fresque médiévale.
Maître Hisao Takashi, qualifié par Frédéric Brochot de « plus Morvandiaux des Japonais », n’a pu cacher, au moment du dévoilement de son oeuvre, son émotion. « Je voulais faire une fresque sur les murs d’Autun. J’ai dis oui quand Rémy Rebeyrotte m’a proposé de réaliser cette fresque », indique le propriétaire de la Tour des Ursulines, précisant que la réalisation d’une telle fresque allie peinture et architecture. Et avec son humilité légendaire, l’artiste nippon a tenu à rendre hommage tous ceux, à commencer par les membres du CITU, qui l’ont aidé spirituellement et matériellement.
Pour Rémy Rebeyrotte, à l’origine de la commande, cette inauguration est à marquer d’une pierre blanche. « On rajoute un 55ème monument classé à Autun », estime le député de la circonscription. « C’est une splendeur pour notre ville », rajoute-t-il avant de rajouter que cette oeuvre fait le lien nouvelles technologie, qui ont présidé à la rénovation de la bibliothèque, et culture à dimension humaine forte.
La fresque est à voir aux horaires d’ouverture de la médiathèque.
Bastien MIGAULT

Une présentation à revoir

De part ses couleurs apaisantes, la fresque d’Hisao Takashi permet de se mettre dans de bonnes conditions avant d’entrer dans le bibliothèque. Dans soucis de protection de l’oeuvre, la Communauté de Communes du Grand Autunois a fait poser devant la fresque une baie vitrée. Une baie qui malheureusement coupe horizontalement l’oeuvre de Maître Takahashi avec une très disgracieuse barre en aluminium. Une barre qui ne permet de prendre la pleine dimension de la réalisation de l’artiste nippon. Gageons que la communauté de communes reverra très vite sa copie pour permettre de prendre la pleine dimension de cette oeuvre unique en France, voire en Europe.
B.M.