samedi 18 août 2018
Questions à...
30 associations écologistes ont fait du lobbying auprès de lui, mais Rémy Rebeyrotte n’a pas cédé aux pressions vertes sur la question du glyphosate et il s’en explique avec force d’arguments.
> Autun > Autun

AUTUN : Les deux-roues dans le collimateur des gendarmes

04/08/2018 01:01Lu 3540 foisImprimer l’article
Comprenons-nous bien. Il y a deux roues et deux roues. D’un côté, il y a les « gros cubes » pilotés par des motards censés et aguerris. Et de l’autre côté, il y a des motos de plus petites cylindrées, parfois kitées ou débridées, menées par de jeune adultes ou adolescents, qui pensent que faire des roues en plein centre-ville, faire pétarader son moteur au feu rouge, de surcroît en pleine nuit, c’est bien. Bref, des comportements qui exaspèrent nombres d’Autunois, riverains du Champ de Mars ou de l’Avenue Charles de Gaule et perturbe plus largement la tranquillité de tous les habitants de l’agglomération autunoise.
C’est cette catégorie qui était visée l’an dernier par l’arrêté municipal pris par Vincent Chauvet. C’est toujours cette même catégorie qui est dans la viseur de la loi sur les rodéos routiers, portée par Rémy Rebeyrotte, adoptée par le Sénat, la semaine dernière. C’est enfin cette catégorie qui était ciblée ce vendredi soir par les gendarmes de la Compagnie d’Autun. Sous les ordres du Chef d’Escadron Gérard Devaraine, commandant en second de la Compagnie autunoise, ils ont en effet menés, sur le Champ de Mars, une opération de contrôle des deux roues. Opération qui n’a pas forcément portée ses fruits, les jeunes motard ayant décidé de se faire discret ce vendredi soir. Peut-être à cause de la chaleur suffocante qui régnait en ville… Mais ce n’est que partie remise puisqu’il ne sont plus que jamais dans le collimateur.
Bastien MIGAULT