dimanche 20 octobre 2019

Tout doit disparaître !

Du 16 Octobre au 16 Décembre 2019

Ouverture exceptionnelle Dimanche 20 Octobre Après-midi

Sans oublier les Cuisines Mobalpa

Jusqu’à -70%

> Autun > Autun

AUTUN : Les policiers municipaux en visite chez leurs homologues allemands

09/10/2019 03:17Lu 1856 foisImprimer l’article
La Ville d’Autun à travers son Comité des jumelages souhaite développer tous les échanges possibles. Aussi de nombreuses activités sont entrain de se mettre en place en plus des rencontres tripartites et « Trois villes, une vision » entre les communes d’Autun, d’Ingelheim et Autun. Récemment, le Comité des jumelages, présidé par Marie-Françoise Strasberg, a repris à son compte les cours d’anglais, jusqu’alors portés par le CILEF. « Il y a deux cours. Un pour les débutants, un pour les confirmés », explique la présidente du « jumelage ». Et de poursuivre : « Lors des prochains Jeux de Saône-et-Loire, des sportifs d’Ingelheim participeront aux épreuves ». Mi-septembre, le Comité des jumelages, avec l’autorisation de Vincent Chauvet, a mis en place un séjour un peu particulier.
En effet du 12 au 15 septembre dernier, Emmanuel Richard et Fabrice Lenoury, deux des quatre policiers municipaux autunois, se sont rendus à Ingelheim, pour découvrir le fonctionnement de la police de la ville jumelle d’Autun. « En Allemagne, la Police Municipale n’existe pas. La Police dépend des Länder », rappelle Marie-Françoise Strasberg. Cet échange plus officieux qu’officiel a permis aux deux policiers autunois découvrir le fonctionnement de leurs homologues d’outre-Rhin. Un fonctionnement totalement différent tant dans la culture que dans les moyens mis à la disposition des policiers allemands . « Les moyens ne sont pas les mêmes », estime Fabrice Lenoury. En effet, le commissariat d’Ingelheim compte 75 agents, armés et dotés de véhicules puissants pour 33 000 habitants. « Et encore, les policiers d’Ingelheim peuvent intervenir s’il le faut à Mayence », note Fabrice Lenoury



Un autre état d'esprit de la population vis-à-vis de la Police


Lors de ce séjour, les deux policiers ont pu également découvrir la brigade fluviale et canine de Mayence, la grande ville voisine d’Ingelheim. Des découvertes marquées par plusieurs démonstrations impressionnantes. « Nous avons assisté au match de foot Mayence-Berlin et nous avons pu découvrir le poste de commandement du stade », explique Fabrice Lenoury. En Allemagne, les deux policiers municipaux ont découvert d’autres manières de travailler que celle qu’ils connaissent en France. Ils ont également découvert un autre d’état d’esprit de la population vis-à-vis de la Police. « Il y a plus de respect de là-bas », constate le policier municipal.
De ce séjour en Allemagne, Fabrice retient la simulation d’abordage sur le Rhin par la Brigade fluviale, mais également l’accueil réservé par les collègues mais aussi la population allemande. « Nous avons visité le marché de Mayence. Nous étions avec nos tenues et les gens nous arrêtaient, nous saluaient et venaient échanger avec nous », assure encore le policier autunois.
Fort de cette expérience, le Comité de jumelage souhaite mettre en place quelque chose de plus formel. « Nous aimerions faire venir des policiers d’Ingelheim et que cela débouche sur une séance de travail en commun, avec également la découverte des liens de travail entre la Police Municipale et la Gendarmerie », avance Marie-Françoise Strasberg. A suivre donc.
Bastien MIGAULT