samedi 29 avril 2017
Édito
La seule question est de savoir comment le pays va pouvoir rebondir après la fragmentation politique qui s’est produite ce dimanche 23 avril.
> Autun > Autun

AUTUN : Un hommage solennel rendu à Michel Gipeaux

19/04/2017 11:56Lu 2679 foisImprimer l’article
Ce mardi soir, le Conseil Municipal s’est réuni pour une séance extraordinaire. Un seul point figurait à l’ordre du jour. En effet, l’assemblée communale voulait rendre une hommage solennel à au Dr. Michel Gipeaux, décédé des suites d’une longue maladie une semaine plus tôt. « Il était important pour nous de marquer toute notre reconnaissance envers Michel Gipeaux », attaque Rémy Rebeyrotte à l’adresse des élus autunois, auxquels il manquit Rémy Chantegros, leader de l’opposition, Bertrand Joly et Olivia Richard. Et Rémy Rebeyrotte de poursuivre : « Nous sommes encore sous le choc et profondément attristé ».
Michel Gipeaux était entré au Conseil Municipal en 2008. Il figurait alors sur la liste de Jean-Paul Anciaux. En 2014, c’est sur la liste « Pour Autun » menée par Rémy Rebeyrotte qu’il est élu et devient maire adjoint en charge de la santé, du handicap et le politique envers les aînés. « Michel était un élu formidable, fortement impliqué. Il faisait montre d’un grande grande générosité, de pondération. Il était doué d’un profond humanisme et d’une grande culture », témoigne le maire d’Autun.
Et ce dernier de se remémorer le vote décisif de Michel Gipeaux qui a permis l’unité de l’agglomération. « Il a toujours su faire prédominer l’intérêt général aux logiques partisanes, quitte à s’attirer les foudres de ses amis ou qui se déclarent comme tel aujourd’hui », pointe le maire d’Autun, qui n’a pas oublier « l’action décisive » de son adjoint pour la coopération clinique-hôpital. Et de rappeler que Michel Gipeaux était un interlocuteur écouté par l’Agence Régional de Santé. Au cours de son mandat, Michel Gipeaux aura oeuvré au seul du Contrat Local de Santé, du Réseau de Sabté qu’il présidait, pour la maison des spécialités ou encore la Maison de Santé Pluridisciplinaire, qui pourrait porter son nom. « Je vais en faire très officiellement la demande à son épouse Dominique », annonce Rémy Rebeyrotte, voyant en cela tout un symbole. « Un équipement de santé à son nom, à Saint-Pantaléon… »
« Avec le décès de Michel Gipeaux, nous perdons un ami, un pilier, une valeur sûre… A nous désormais d’être à la hauteur de ce qu’il nous a apporté », glisse tristement le maire d’Autun. Et il est vrai que Michel Gipeaux laisse et laissera une vide immense au sein du Conseil Municipal.
Bastien MIGAULT