samedi 17 août 2019
Questions à...
Candidat à la succession de Michaël Guijo, Bruno Galice expose, en avant -première, sa vision pour l'avenir du spectacle autunois.
Plus connu sous le nom de Christian Bodin, le personnage qu’il campe depuis près de 25 ans, Jean-Christian Fraiscinet est le parrain de cette saison 2019 d’Augustodunum. Ce mercredi soir, il assistait à la première. Rencontre
> Autun > Autun

Bruno Galice : « Entre ombres et lumières sera joué en 2020 avant un nouveau spectacle en 2021 »

13/08/2019 03:17Lu 1869 foisImprimer l’article
Candidat à la succession de Michaël Guijo, Bruno Galice expose, en avant -première, sa vision pour l'avenir du spectacle autunois.
Autun Infos : Vous avez annoncé samedi soir après la dernière représentation de la saison que vous étiez candidat à la succession de Michaël Guijo à la présidence de l’Association Spectacle Historique d’Autun, pouvez-vous nous en dire plus ?
Bruno Galice : Tout d’abord, je tiens à me présenter. Autunois de souche et amoureux de ma ville, je me suis engagé très tôt dans l’aventure Augustodunum. J’y ai joué de 1986 à 1996, puis après que la vie m’ait éloigné d’Autun et que j’y sois revenu j’ai été nommé membre du conseil d’administration représentant le conseil municipal d’Autun avec André Coudray et Cathy Nicolao en 2014. C’est donc tout naturellement que j’ai accepté de remettre un costume lorsque mon ami Jean-Claude Baudouin, le metteur en scène des spectacles autunois depuis 34 ans, me l’a demandé. J’ai ainsi joué dans Jules César et le spectacle sur la vie de St Léger, organisé en partenariat avec l’évêché d’Autun et l’association Ex-Cathedra. En 2017, à la demande de Michaël j’ai prêté ma voix à la bande son du nouveau spectacle « Autun entre Ombres et Lumières » et j’ai piloté la réalisation du film projeté sur l’écran géant, et j’incarne dans ce spectacle le druide Diviciacus.? Lorsqu’au début de cette année Michaël a annoncé son départ après plus de 10 ans de présidence de l’association j’ai, comme beaucoup d’autres, eu peur que ce ne soit la fin de cette belle aventure qu’est le spectacle d’Autun. Et puis de nombreux bénévoles m’ayant fait part de leur souhait de me voir succéder à Michaël et, après une très longue réflexion, j’ai décidé en avril dernier d’être candidat à sa succession, je lui en ai donc fait part. Il m’a demandé de ne pas en parler avant la fin de la saison afin de ne pas perturber l’organisation de celle-ci. Trouvant cela naturel c’est ce que j’ai fait. J’ai donc attendu la fin de la dernière représentation pour faire part de cette candidature aux bénévoles et partenaires présents lors de l’après spectacle dans l’orchestra.

Comment imaginez vous la suite ?
Augustodunum est une merveilleuse aventure auxquels la majorité des Autunois, qu’ils soient bénévoles ou non, sont attachés. Michaël a effectué durant ces 10 derniers années un travail remarquable et exceptionnel que personne ne peut remettre en cause et que l’on se doit de respecter et d’applaudir. Cependant ce spectacle, ou devrais-je dire ces spectacles, sont depuis 34 ans quelque chose de très important pour Autun, que ce soit sur le plan social, humain, économique, culturel et touristique. Cette aventure doit continuer et elle va continuer !? Aujourd’hui, la seule chose que je souhaite est de pouvoir assurer la continuité, avec le spectacle « Entre Ombres et Lumières » en 2020 pour une quatrième et dernière année et la mise en route dès la rentrée d’un groupe de travail pour commencer à travailler sur un nouveau spectacle pour 2021.? Un président d’association ne travaillant jamais seul je souhaite, si l’assemblée générale décide de me confier ce rôle, accueillir autour de moi toutes les bonnes volontés afin de constituer une équipe capable d’assurer la relève. Par ailleurs, je serais ravi que Michaël reste au conseil d’administration, si tel est son désir, afin de faire profiter la nouvelle équipe de son expérience, notamment sur l’école d’Augustodunum, un sujet qui lui est cher et sur lequel il a beaucoup travaillé ces dernières années.

Un dernier mot ?
Bruno Galice : Tout comme Autun a besoin de son spectacle, le spectacle a besoin de toutes les bonnes volontés qui souhaitent s’engager à le faire vivre, tous ensembles nous ferons en sorte que cette belle aventure continue !