mercredi 13 décembre 2017
> Autun > Autun

CONSEIL MUNICIPAL D’AUTUN : Une subvention aux Petits Chanteurs à la Croix de Bois qui fait débat

07/12/2017 03:17Lu 2831 foisImprimer l’article
Ce mercredi soir, le conseil municipal d’Autun a voté à l’unanimité une subvention exceptionnelle de 100 000 euros à afin de soutenir les projets de développement des Petits Chanteurs à La Croix de. Bois. Projets qui portent notamment sur la création d’un « Musée des Petits Chanteurs à La Croix de Bois » et sur la création d’internat pour le Choeur de filles.
L’étude de cette délibération a néanmoins soulevé une interrogation de la part de Bruno Galice, conseiller municipal d’opposition. « Il y a trois ans, la Ville a versé une première subvention de 84 000 euros et une subvention courante de 16 000 à la Maîtrise de la Cathédrale. Aujourd’hui, nous versons une nouvelle subvention de 100 000 euros. Comment s’assurer que ces subventions ne finance pas de manière déguisé du fonctionnement  », s’interroge Bruno Galice, estimant que les retombées des Petits Chanteurs à La Croix de Bois sont difficilement quantifiables, à l’inverse de la Légion VIII Augusta ou encore Augustodunum.


Une présence de la Ville renforcée


Après avoir rappelé que la Ville d’Autun versait 35 000 euros  à Augustodunum et 30 000 à Légion VIII, Vincent Chauvet a précisé que cette subvention exceptionnelle était assortie d’une nouvelle convention avec les Petits Chanteurs à la Croix de Bois. « Dans cette convention, la Ville d’Autun obtient deux sièges supplémentaires au sein du Conseil d’Administration des PCCB. Marie-Claire Tellier, qui siège depuis trois ans, sera, dès acceptation de la convention par les administrateurs de la manécanterie, rejointe par Vincent Chauvet et par Rémy Chantegros.
Quant aux retombées économiques, le maire d’Autun a tenu à rappeler que les Petits Chanteurs à la Croix de Bois, c’était 17 emplois « Equivalent Temps Plein », soit une masse salariale de 475 000 euros, répartis entre la Manécanterie et l'Agesca. « De la même manière, ce sont pas moins de 100 000 euros de prestations diverses », indique Vincent Chauvet. Autre chiffre donné par le premier magistrat autunois sur les retombées de PCCB sur la Ville d’Autun. « Avec les visites des familles et des proches, ce sont 700 nuitées et autant de repas qui sont consommés », indique Vincent Chauvet. Et de terminer : « Les 110 ans des Petits Chanteurs à la Croix de Bois vont attirer pas moins de 400 personnes ».
Pour le maire d’Autun, cette subvention exceptionnelle de 100 000 euros va permettre de créer les conditions de l’excellence.
Bastien MIGAULT