jeudi 19 octobre 2017
> Autun > Autun

La robe de Miss Bourgogne pour l’élection de Miss France sera autunoise

09/10/2017 03:17Lu 2924 foisImprimer l’article
Elle sera l'oeuvre de la jeune styliste Adèle Licina
Le 16 décembre prochain, Mélanie Soares, Miss Bourgogne 2017, participera, à Châteauroux, à l’élection de Miss France 2018. La jeune femme, élue il y a un petit moins d’un mois à Nevers, portera sur elle une petite part d’Autun. En effet, elle enfilera, pour le défilé des robes régionales, une tenue dessinée et confectionné par Adèle Licina, jeune styliste autunoise de 24 ans, aujourd’hui établie à Dijon.
Après un bac Métier d’arts passé au Lycée Bonaparte, Adèle, Autunoise pure souche, poursuit ses études en design de la mode à l’Académie d’Arts appliqués à Dijon. C’est d’ailleurs en préparant son entrée dans cette Académie que la jeune femme va définitivement s’orienter vers le stylisme, même si elle a été initiée, il y a fort longtemps, à l’art de la couture par sa grand-mère.
C’est via Facebook que la jeune femme apprend l’existence de ce concours de stylisme dédié aux jeunes créateurs organisé par la Société Miss France . « La sélection se faisait sur croquis », précise Adèle Licina. Et de reprendre : « J’ai envoyé mon projet deux jours avant la date fatidique. Je ne le  trouvais pas super et j’avais beaucoup de travail ». Si la jeune styliste autunois n’était pas sûr son travail, ce dernier, lui, a tapé dans l’oeil des jurés chargés de désigner le lauréat. « Une semaine après, j’ai reçu un appel pour me dire que j’avais remporté le concours pour ma région », indique Adèle, qui avoue avoir eu une très grosse surprise.

Un hommage aux vignes bourguignonnes


Pour cette création, l’Autunoise a décidé de travailler autour du thème de la vigne. « Je voulais faire ressortir la couleur et le côté précieux du vin », explique-t-elle. Aussi, la robe sera composée d’un haut transparent brodé de perles et de cristaux. Le bas sera, pour sa part, un tutu asymétrique couleur lie-de-vin, brodé des mêmes perles et cristaux.
Même s’il lui manque quelques éléments, la conception de la robe a débutée, car il n’y a pas de temps à perdre. En effet, la robe doit être déposé auprès du Comité Miss France d’ici le 15 novembre prochain. Cette réalisation, Adèle devra la mener en dehors de ses horaires de travail dans une boutique de prêt-à-porter haut de gamme dijonnaise.
En tout cas, la jeune femme espère profiter de l’élection de Miss France va lui servir de tremplin, pour montrer son travail et ainsi gonfler son carnet d’adresse. Un concours qui tombe en fait à pic puisqu’Adèle Licina projette de se mettre à son compte comme styliste indépendante dès l’an prochain. « Je compte tout de même conserver mon emploi actuel », précise-t-elle.
La jeune femme ne sait pas encore si elle sera à Châteauroux, le 16 décembre prochain, pour le sacre de la nouvelle Miss France. Elle sera en lice pour tente de remporter le titre de la plus belle robe régionale. Avec l’espoir de la voir briller au côté de Mélanie Soares.
Bastien MIGAULT