dimanche 20 août 2017
> Autun > Autun

Le Message de Pâques de Monseigneur Benoît Rivière

12/04/2017 22:01Lu 539 foisImprimer l’article
Choisir d’espérer et d’aimer !
En cette période de préparation à des élections importantes pour notre pays, le désir est grand de réussir à nous entendre les uns et les autres. Mais y-a-t’il en France un socle sur lequel nous appuyer tous ensemble ? La parole humaine est chargée d’unir, disait un humble curé, proche de chez nous. Elle n’est pas faite pour stigmatiser et pour opposer. Elle jaillit de la confiance et de la recherche de ce qui est vrai et bon. Nous savons, en effet, que la confiance dans la parole donnée permet de déployer la vie en société, à commencer par la vie familiale. La parole permet aux hommes de se dire les uns aux autres ce qui a du prix pour eux (Cf. le document du conseil permanent des évêques de France sur le sens du politique).
Les chrétiens ne sont pas en dehors de la société française bien évidemment. En ce temps de Pâques marqué par la mémoire heureuse de la mort et de la résurrection du Christ, ils veulent communiquer leur immense confiance dans le Christ, en qui la liberté de Dieu et la liberté de l’homme sont inséparablement et définitivement liées. Nous puisons dans les célébrations de Pâques la force de préférer le dialogue à la violence, l’espérance à la dérision systématique, l’humilité joyeuse à l’orgueil aveugle.
Tant de jeunes et d’enfants attendent non seulement une place dans le monde adulte, mais que leur soit montrée la vie qui a vaincu la mort ! Voilà cette vie que nous voulons sans cesse déployer et que nous voulons recevoir mieux nous-mêmes ! Je souhaite de tout cœur à ceux qui habitent dans notre belle Saône-et-Loire de se laisser entraîner par la joie de Pâques. Je leur souhaite de goûter la joie de la réconciliation profonde qui nous est offerte.
+ Benoît RIVIERE