vendredi 17 novembre 2017
Questions à...
Ainsi qu’Autun Infos l’avait annoncé Les Ursulines, ancien fleuron de l’hôtellerie autunoise, vient de changer de main. Sébastien Debard succède avec Pascal Yeme. Le nouveau propriétaire depuis le 24 octobre s’est fixé comme objectif de redonner à l’établissement ses lettres de noblesses et d’en refaire un vrai quatre étoiles. Rencontre...
Le Président de l'Elan Chalon se confie dans une longue interview vérité.
«Le club vit une des périodes les plus difficiles qu'il a connues»
«L’équipe est traumatisée et cabossée»
«L'Elan est malade mais on a commencé la thérapie»
> Bourgogne-Franche Comté > Bourgogne-Franche Comté

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTE : Ouvrez l’oeil ! Il y a peut-être un écureuil…

08/11/2017 22:59Lu 512 foisImprimer l’article
Du 15 septembre dernier et jusqu’au 30 novembre, la Société d’histoire naturelle d’Autun (SHNA) a lancé une nouvelle enquête participative sur l’Ecureuil roux.
Que vous en ayez vu chez vous, dans votre jardin, au détour d’un chemin ou dans un parc, toutes les observations sur cette petite bête intéressent la SHNA. Car des lacunes subsistent quant à sa répartition régionale. Environ 1400 communes bourguignonnes ne présentent aucune mention de l’espèce ces cinq dernières années, soit près de 70 % des communes.
Chacun à son échelle peut permettre à cette enquête de faire évoluer, de compléter l’inventaire et d’agrémenter l’atlas des mammifères sauvages de Bourgogne. Les informations des participants viendront alimenter la base de données régionale : la Bourgogne Base Fauna, et permettront aux scientifiques d’en connaître davantage sur la répartition et l’évolution des effectifs de la population de ce rongeur. Pour partager votre observation, notez bien la date et le lieu, puis rendez-vous sur faune.bourgogne-nature.fr sur l’onglet E-Observation.

L’Ecureuil roux, ingénieur des forêts


Reconnaissable entre mille, l’Ecureuil d’Europe ou Ecureuil roux, est présent dans toute la France (hormis la Corse) et a fait de notre région un de ses terrains de jeu favori. On le croise dans les jardins, les parcs, le bocage ou dans les forêts. Ce rongeur arboricole qui se nourrit de noix, de noisettes, de glands et de cônes de conifères est connu pour faire des réserves de nourriture avant l’hiver… pour en oublier parfois l’emplacement. De cette manière, l’écureuil dissémine les graines de certains arbres et fait partie des espèces qui entretiennent les forêts.
?Anciennement chassé et consommé, il est totalement protégé depuis 1976. Ses populations subissent des fluctuations, mais il semble qu’elles se portent bien en Bourgogne, et plus particulièrement dans le Morvan, conséquence possible du fort enrésinement du massif ces dernières décennies
?Pour en savoir plus sur la répartition de l’Ecureuil roux d’autres espèces animales de la faune régionale, rendez-vous sur www.bourgogne-nature.fr. Ces informations sont le résultat d’inventaires menés par de nombreuses structures locales et grâce à notre participation à tous, via E-Observations (toutes les données sont validées par des experts).
(Dessin : Gilles Macagno)