dimanche 20 août 2017
> Bourgogne-Franche Comté > Bourgogne-Franche Comté

Le préfet de la Nièvre met en place une cellule de veille du loup

03/01/2017 18:20Lu 4192 foisImprimer l’article
Un grand canidé aurait été observé... Et sept brebis ont été attaquées.
Un grand canidé a été observé sur la commune de Chougny, par un piège photo installé par un GAEC d’éleveurs, dont 7 brebis ont été attaquées les 30 décembre 2016 et 1er janvier 2017. Le préfet de la Nièvre a conclu à une « responsabilité du loup non exclue », suite aux constats de prédation dressés par les agents de l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS).
La présence du loup en France s’affirme en dehors des Alpes, avec un front de colonisation vers le nord. Dans le cadre du plan national d’actions 2013-2017, une gestion différenciée de la population des loups est mise en place pour prévenir les dommages importants à l’élevage.
Joël MATHURIN, préfet de la Nièvre met en place une « cellule de veille sur le loup » dans le département, début de semaine prochaine, avec l’ensemble des parties prenantes. Cette cellule de veille permettra de partager en toute transparence et régulièrement les informations sur le loup, et définir un protocole de surveillance et d’intervention adapté au département de la Nièvre, dans le cadre du dispositif national.
Les éleveurs dont les troupeaux subiraient une attaque de type canidé sont invités à contacter la préfecture (tél : 03 86 60 70 80). La procédure de constatation sur place par les agents spécialisés de l’ONCFS est précisée sur le site internet de la préfecture. Si les constats sont imputés au loup, la DDT accompagnera les éleveurs dans la mise en place de mesures de protection et d’indemnisation.
(photo d'illustration)