dimanche 22 juillet 2018
Questions à...
Avant le dernier conseil municipal avant le vacances d'été et un an après son élection, Vincent Chauvet a répondu aux questions  d'Autun Infos.
Intercommunalité, centre-ville, rempart effondré, publicité ou sécurité, le maire d'Autun n'élude aucun sujet. Un entretien riche.
Ce jeudi soir, Marie-Claude Barnay préside le dernier communautaire avant la trêve estivale. Avant ce rendez-vous, la Présidente du Grand Autunois-Morvan a répondu aux questions d'Autun Infos. L'occasion pour elle de revenir sur sa première année à la tête de l'intercommunalité, de parler des relations avec la Ville d'Autun, d'évoquer le dossier du Centre Nautique et des futures économies de fonctionnement de la com-com. Un entretien riche.
30 associations écologistes ont fait du lobbying auprès de lui, mais Rémy Rebeyrotte n’a pas cédé aux pressions vertes sur la question du glyphosate et il s’en explique avec force d’arguments.
> Etat Civil > Naissances

CARNET ROSE : Diane a été mise au monde par son papa dans le jardin familial

04/07/2018 01:17Lu 7087 foisImprimer l’article
La petite fille n'a pas pu attendre que ses parents rejoignent la Maternité d’Autun.
Cette nuit du 2 au 3 juillet restera très certainement gravée à jamais pour Maren et Yannick. Ils ne s’attendaient très certainement pas à voir leur petite Diane pointer le bout de son nez si tôt. En effet, le terme de la grossesse de la maman était prévu pour le 20 juillet. Mais bien plus que la date, c’est la manière dont la demoiselle est arrivée au monde que la famille retiendra.
Alors que l’immense majorité des bébés naissent dans un salle d’accouchement, bien au chaud, dans une maternité, Diane a décidé de pousser son premier cri dans le jardin du domicile familial à Millay dans la Nièvre. « C’est moi qui ait accouché ma femme », explique Yannick Longet, le papa, artiste dramatique de profession. En effet, tout s’est passé très vite. « En une demi-heure », assure Maren, la maman. Et de reprendre : « J’ai eu plusieurs contractions. Je pensais que ça allait passer, mais elle était de plus en plus rapprochée et de plus en plus violentes ». Quand Maren, pianiste classique, a perdu les eaux, la décision de prendre la direction de la Maternité du Centre Hospitalier d’Autun a été prise.


Pas le temps de prévenir le SAMU et les pompiers


Trop tard, car visiblement Diane était trop pressée de venir au monde. Maren et Yannick n’ont pas pu atteindre la voiture familiale, ni même de prévenir les Pompiers et le Samu. « J’ai tout fait tout seul » assure Yannick. Et de reprendre : « C’était à la fois merveilleux et violent à la fois. On pense à plein de chose en même temps ». Une expérience que le père de famille qualifie lui même d’extraordinaire.  Ce n’est que 20 minutes après la naissance, enregistrée à 1 h 17, que pompiers et SMUR arrivent sur les lieux et que toute la famille est rapatriée vers le Centre Hospitalier d’Autun.
Maren et Diane sont en parfaite santé. Diane, malgré sa vingtaine de jours d’avance affiche à la balance le poids de 2,8 kilos et la toise le poids de 48 centimètres. Outre ceux de Maren et de Yannick, l’arrivée de Diane fait également la joie et le bonheur de Léonore, une jolie petite fille de 4 ans. Une demoiselle, qui malgré les émotions de la nuit, prend déjà son rôle de grande soeur très à coeur.
Bien blottie dans le bras de sa maman, Diane ignore tout de ces péripéties nocturnes. Mais une chose est certaine, le jour lorsqu’elle sera en âge de comprendre, ses parents ne lui manqueront pas de lui raconter l’histoire, quelque peu mouvementée, mais tellement fabuleuse de sa naissance.
Bastien MIGAULT