dimanche 22 juillet 2018
Questions à...
Avant le dernier conseil municipal avant le vacances d'été et un an après son élection, Vincent Chauvet a répondu aux questions  d'Autun Infos.
Intercommunalité, centre-ville, rempart effondré, publicité ou sécurité, le maire d'Autun n'élude aucun sujet. Un entretien riche.
Ce jeudi soir, Marie-Claude Barnay préside le dernier communautaire avant la trêve estivale. Avant ce rendez-vous, la Présidente du Grand Autunois-Morvan a répondu aux questions d'Autun Infos. L'occasion pour elle de revenir sur sa première année à la tête de l'intercommunalité, de parler des relations avec la Ville d'Autun, d'évoquer le dossier du Centre Nautique et des futures économies de fonctionnement de la com-com. Un entretien riche.
30 associations écologistes ont fait du lobbying auprès de lui, mais Rémy Rebeyrotte n’a pas cédé aux pressions vertes sur la question du glyphosate et il s’en explique avec force d’arguments.
> Faits Divers > Autour d'Autun

COUCHES : Une maison dévastée par les flammes

12/08/2017 13:03Lu 4135 foisImprimer l’article
Il ne reste plus rien de la maison en pierre de la rue de la tannerie à Couches. Juste des quatre murs, un toit et des murs calcinés.
Il était en effet 00 h 50 au cours de cette nuit de vendredi à samedi lorsqu'un incendie s'est déclaré dans les bas de la cité médiévale de Couches. Dès l'alerte, c'est un important dispositif de secours, dépêchés depuis les casernes de Couches et du Creusot. Une vingtaine d'hommes, répartis dans quatre véhicules. Soit une les ordres du Lieutenant Bruno Dutremble, chef de groupe. "A notre arrivée, le feu s'était propagé au premier étage de la maison", indique le chef des opérations de secours.
Pour se rendre maîtres des flammes, les pompiers ont établi deux lances. Une opération toutefois rendue délicate en raison de la présence d'un plancher en bois entre le rez-de-chaussée et le premier étage. Une fois le feu éteint, les secours ont procédé au dégarnissage et à l'évacuation de tous les éléments pouvant conduire à la reprise des flammes. "Des rondes de surveillance vont avoir lieu toute la journée", indique le Lieutenant Dutremble.
Les deux occupants ont été pour la nuit relogés dans le voisinage. Ils ne devraient de toute évidence pas pouvoir réintégrer leur logement avec plusieurs longues semaines. A noter l présence sur les lieux d'un adjoint à Emile Leconte, maire de Couches.
Bastien MIGAULT