lundi 11 décembre 2017
> Faits Divers > Autour d'Autun

GRAND AUTUNOIS-MORVAN : Le braconnier de chardonnerets devra répondre devant la justice

10/10/2017 10:40Lu 1697 foisImprimer l’article
Dans la région Epinacoise, les Inspecteurs de l’Environnement de l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage ont procédé à l’interpellation d’un homme qui avait mis en place un système permettant la capture de passereaux et notamment de chardonnerets élégants. En effet, sur son terrain, il avait tendu un filet à mailles très fines et disposé de part et d’autre une petite cage contenant un chardonneret vivant et un téléphone portable émettant sans discontinuer le chant de l’oiseau si convoité. Ce type d’installation permet la capture des oiseaux sauvages qui sont en migration et qui passent au dessus du terrain.
L’homme n’étant pas coopérant, les agents, pour pouvoir poursuivre leurs investigations et notamment la perquisition du domicile du mis en cause, ont sollicité le renfort de la brigade de gendarmerie locale. Lors de la visite de l’habitation, les inspecteurs de l’Environnement ont découvert des éléments compromettants et ont pu procéder à des saisies. D’autre part, les gendarmes n’ont pas fait le déplacement pour rien car une belle plantation de cannabis a été découverte à l’occasion de la perquisition dans le jardin familial, ainsi qu'Autun Infos et Creusot Infos l'avait révélé en exclusivité (Cliquez pour lire notre premier article).
Le mis en cause devra répondre de ces actes devant la justice. La capture et la détention d’espèces non domestiques protégées est passible d’une peine maximum de deux ans d'emprisonnement et de 150 000 € d'amende.