jeudi 19 avril 2018
Questions à...
Centre éducatif fermé... Réforme de la SNCF... Juste rémunération des agriculteurs... Energie et nucléaire... Rythmes scolaires... Centre départemental de santé... Hôpital d'Autun...
> Faits Divers > Autun

AUTUN : Un mur s'effondre dans une arrière-cour de la Rue Saint-Saulge

01/08/2017 23:37Lu 5661 foisImprimer l’article
Un important dispositif de secours a été déployé.
Les pompiers du Sauvetage et déblaiement ont été appelés en renfort
Il était tout juste 20 heures, ce mardi soir, lorsque les Sapeurs-Pompiers ont été engagés suite à l'effondrement d'un mur dans une arrière-cour de la Rue Saint-Saulge. "Il s'agit d'un mur en pierre d'un mètre sur un mètre qui est tombé sur la toiture d'un bâtiment R+1", indique l'Adjudant-chef Pascal Lukowitz, chef de groupe.
Afin de s'assurer de la stabilité du mur, mais également pour retirer les  gravas fin qu'il ne tombe dans la cour en question, la cellule spécialisée en  Sauvetage et Déblaiement des pompiers de Saône-et-Loire a été appelés  en renfort. A l'issue des opérations, les pompiers ont pu constater l'absence de risque d'effondrement plus  important. Néanmoins, une personne a dû être relogée dans sa famille par  simple mesure de précaution. En tout, ce sont une quinzaine de pompiers qui ont été engagés.

Un arrêté de péril pris dans la journée de mercredi


Vincent  Chauvet, Maire d'Autun, et Roger Vernay, son adjoint en charge de la sécurité, se sont rendus sur les  lieux. "Nous allons prendre dès demain un arrêté de péril, afin que les propriétaires fassent soit les réparations, soit la destruction qui s'imposent", indiquent les deux élus. Et d'évoquer la possibilité que la ville fasse les travaux et adresse la facture aux propriétaires.
"Il n'y a aucun risque pour les passants, puisque l'effondrement n'a pas eu lieu sur la voie publique. De la même manière, il n'y a aucun risque sur le passage couvert", rassure Vincent Chauvet. On  se souvient qu'il y a tout juste deux ans, une cheminée, dans un bâtiment voisin à celui sur lequel les pompiers sont intervenus ce mardi soir, menaçait de s'effondrer dans le passage couvert, entraînant sa fermeture pendant près d'une semaine.
Cet énième effondrement  dans un bâtiment ancien du coeur de ville pose tout de même la question de l'entretien de ces mêmes bâtiments par les propriétaires.
Bastien MIGAULT