samedi 18 août 2018
Questions à...
30 associations écologistes ont fait du lobbying auprès de lui, mais Rémy Rebeyrotte n’a pas cédé aux pressions vertes sur la question du glyphosate et il s’en explique avec force d’arguments.
> Faits Divers > En Saône-et-Loire

MERCUREY : Le feu aurait pu être beaucoup plus violent

06/08/2018 17:02Lu 856 foisImprimer l’article

Cliquez ici pour lire la suite sur info-chalon