samedi 23 février 2019
> Faits Divers > Tribunal

TRIBUNAL : Braquer un commerce avec un couteau suisse, ce n'est pas courant

05/12/2018 00:26Lu 1064 foisImprimer l’article
« Monsieur, votre place n’est pas en prison, mais il faut faire très attention car ce sont des faits très graves, comment être sûr que vous n’allez pas recommencer ? » La présidente Delatronchette lui sourit. La substitut du procureur, Marie Gicquaud, avait rappelé que ces faits, oui, étaient passibles de la cour d’assises. Monsieur X a, le 30 août dernier, braqué une supérette du centre-ville de Chalon lors de sa fermeture, armé d’un couteau suisse et le visage dissimulé par une cagoule.

Cliquez pour lire sur Info Chalon
 
?>