dimanche 22 juillet 2018
Questions à...
Avant le dernier conseil municipal avant le vacances d'été et un an après son élection, Vincent Chauvet a répondu aux questions  d'Autun Infos.
Intercommunalité, centre-ville, rempart effondré, publicité ou sécurité, le maire d'Autun n'élude aucun sujet. Un entretien riche.
Ce jeudi soir, Marie-Claude Barnay préside le dernier communautaire avant la trêve estivale. Avant ce rendez-vous, la Présidente du Grand Autunois-Morvan a répondu aux questions d'Autun Infos. L'occasion pour elle de revenir sur sa première année à la tête de l'intercommunalité, de parler des relations avec la Ville d'Autun, d'évoquer le dossier du Centre Nautique et des futures économies de fonctionnement de la com-com. Un entretien riche.
30 associations écologistes ont fait du lobbying auprès de lui, mais Rémy Rebeyrotte n’a pas cédé aux pressions vertes sur la question du glyphosate et il s’en explique avec force d’arguments.
> Grand Autunois-Morvan > Grand Autunois-Morvan

GRAND AUTUNOIS-MORVAN : A la découverte de la bibliothèque-multimédia

13/04/2018 00:22Lu 1693 foisImprimer l’article
Son inauguration est prévue pour le 12 juillet prochain. Et dire qu’elle est attendue est un doux euphémisme. En attendant de se laisser découvrir par les lecteurs, la nouvelle bibliothèque-multimédia de la Communauté de Communes du Grand Autunois-Morvan a été visitée cet après-midi par les élus communautaires. Autour de Marie-Claude Barnay, la présidente du Grand Autunois-Morvan, figuraient également du personnel de l’intercommunalité, mais également quelques citoyens engagés dans diverses associations.
Guidés par Vivianne Cattane, conservatrice de la bibliothèque, les visiteurs ont pu appréhender les nouvelles salles de cet équipement dédié à la culture et à la lecture publique. Des locaux, forts de 60 000 ouvrages modernes, qui ont vu en quelques mois leur superficie doubler, afin d’offrir plus d’espaces, non seulement pour les agents de l’équipement, mais également et surtout pour les usagers. Les élus ont ainsi pu découvrir des espaces clairs et lumineux. S’il reste des choses à faire, les ouvrages modernes ont d’ores-et-déjà été installés sur les rayonnages. « Durant la période de fermeture, tous les livres ont tous été revus, réparés et recouverts », indique Viviane Cattane.
Pour le fond ancien, lui aussi doté de 60 000 références, dont 200 incunables, le retour n’est pas prévu pour maintenant. En effet, il faut que Hisao Takahashi achève sa fresque que le hall abritant l’ascenseur.
Cette visite a été l’occasion pour Emile Leconte, vice-président de la communauté de communes en charge de la culture, de rappeler que la part d’autofinancement de la collectivité pour la création de ce nouvel outil est de 1,5 million d’Euros. « Que l’on arrête d’assommer les gens avec des chiffres de 6 millions », indique le maire de Couches, en guise de réponse aux dernières interventions de Rémy Chantegros. Et Marie-Claude Barnay de rappeler que cet équipement avait bénéficié d’un large soutien de l’état.
Interrogée par Régine Devoucoux sur le devenir de l’antenne de la bibliothèque à Saint-Pantaléon, la présidente de la communauté de communes a balayé d’un revers de main toutes tentations de vouloir fermer l’équipement. « Il répond à un réel besoin de la population. Il y a des gens qui vont à Saint-Pantaéon, mais qui ne viendront jamais en centre-ville », justifie Marie-Claude Barnay.
Les modalités d’ouverture et les tarifs des abonnements ne sont pas encore définis.
Bastien MIGAULT