mardi 23 janvier 2018
Questions à...
Vincent Chauvet, maire d’Autun, a participé au colloque sur la Chine organisé au Conseil Régional de Bourgogne – Franche-Comté. Il était en l’occurrence un des seuls Maires présents. Il s’est confié dans une interview.
> Grand Autunois-Morvan > Grand Autunois-Morvan

GRAND AUTUNOIS-MORVAN : Garçon la Note paye sa cinquième tournée

13/06/2017 18:57Lu 1995 foisImprimer l’article
En quatre édition, le festival Garçon la Note s’est clairement imposé comme un événement-phare de l’été en Grand Autunois-Morvan, au même titre qu’Augustodunum, les Nuits de la Gargouille ou encore  la Fête de la Vielle. L’été dernier, chaque concert attirait en moyenne 175 spectateurs. « Lors de la première édition, on en dénombrait environ 80 », indique Nathalie Cadet, directrice de l’Office de Tourisme. Fort de ce succès, le festival, initié sous la présidence de Marc Gauthey, repart pour une cinquième édition, qui s’annonce encore une fois riche en découverte musicale.
Pour cette nouvelle année, Garçon la Note s’offre une toute nouvelle identité visuelle, qui évoque clairement les vacances… Un verre à cocktail, une note de musique et des couleurs un peu girly et le tour est joué.
L’esprit du festival, crée par l’Office de Tourisme d’Auxerre, est toujours le même : un soirée, une terrasse, un concert. Et cette été, ce sont 26 concerts qui seront proposés sur le territoire du Grand Aiutunois-Morvan, à son échelle précédente, soit avant le 1er janvier dernier. Un choix que l’Office de Tourisme assume. « Néanmoins en 2018, nous allons aller sur l’Etangeois et le Couchois », assure Natahlie Cadet. Chaque année, de nouveaux établissements rejoignent le Festival. Ainsi, cette année, les festivaliers se rendront à l’Auberge de Roussillon.

Pour tous les goûts


Comme tous les ans depuis le lancement du festival, l’Office de Tourisme d’Autun délègue la programmation de l’édition autunoise à Sophie Torcol, qui programme également le Garçon la Note d’Auxerre et de Sens. « Nous ne voulons pas faire une Fête de la Musique tous les jours. Nous ne voulons pas de groupe de reprises ou de cover, ou alors de très bonne qualité. Nous revendiquons une certaine ouverture d’esprit », insiste Nathalie Cadet. Il y en aura donc pour tous les goûts cette année encore. Rock, chansons, musique du monde, jazz, sans oublier la musique trad…
Et toujours selon un principe bien établi, les groupes et artistes présents sur cette édition ne sont jamais venus à l’exception de deux formation cette année. C’est le cas pour le groupe Ouest, qui fera l’ouverture du festival, le 29 juin prochain au Café des Tilleuls et Fennc’s qui se produira au Chien Chaud (ex-XV), le 29 août.
Garçon la Note est également un tremplin pour des artistes en devenir. C’est ainsi que les Autunois avait pu assister à une concert de Mood, avant qu’elle ne fasse un petit bout de chemin à The Voice.

Découvrir les artistes avant l’heure

Cette année, pour faire découvrir les groupes et artistes, avant l’heure, l’Office de Tousrime d’Autun a mis en place un tout nouvel outil avec un set de table connecté. Autrement dit, en téléchargeant l’application « Onprint » depuis Google Play et ou Apple Store, vous pourrez en scannant le set de table, accéder à des vidéos permettant d’écouter un ou plus morceaux des artistes présent sur le festival. C’est notamment le cas pour 25 des 26 artistes présents sur cette cinquième édition de Garçon la Note. Seul Big l’Arsène, qui se produira le 18 juillet au Bowling du Lac n’est pas disponible.
Des vidéos disponibles sur You Tube, mais rien ne vaut que de venir écouter les artistes en live.
Bastien MIGAULT

Garçon la Note : un budget de 23 000 euros

Pour cette édition 2017, le budget de Garçon la Note est chiffré à 23 000 euros. « Cela représente entre 800 et 900 euros par concert », chiffre Nathalie Cadet, la directrice de l’Office de Tourisme. Parallèlement à cette somme, l’Office du Tourisme du Grand Autunois-Morvan reçoit le concours des Services Techniques du Grand Autunois-Morvan pour le montage de la scène qui accueille les artistes. De la même manière, l’Office de Tourisme compte également sur le soutien de tout un réseau de partenaires privés, présents dès le début de l’aventure. « Sans ces partenaires, nous ne bouclerions jamais le budget », assure la directrice de l’Office de Tourisme, précisant par ailleurs que la régie du festival est assuré à titre bénévole par le personnel de la structure ou par des membres du bureau. « L’an prochain, si on ajoute une soirée par semaine, nous serons obligé de prendre quelqu’un pour assurer la régie.
La participation forfaitaire demandée au restaurateur est de 250 euros.




La programmation complète plus tard sur Autun Infos