dimanche 22 juillet 2018
Questions à...
Avant le dernier conseil municipal avant le vacances d'été et un an après son élection, Vincent Chauvet a répondu aux questions  d'Autun Infos.
Intercommunalité, centre-ville, rempart effondré, publicité ou sécurité, le maire d'Autun n'élude aucun sujet. Un entretien riche.
Ce jeudi soir, Marie-Claude Barnay préside le dernier communautaire avant la trêve estivale. Avant ce rendez-vous, la Présidente du Grand Autunois-Morvan a répondu aux questions d'Autun Infos. L'occasion pour elle de revenir sur sa première année à la tête de l'intercommunalité, de parler des relations avec la Ville d'Autun, d'évoquer le dossier du Centre Nautique et des futures économies de fonctionnement de la com-com. Un entretien riche.
30 associations écologistes ont fait du lobbying auprès de lui, mais Rémy Rebeyrotte n’a pas cédé aux pressions vertes sur la question du glyphosate et il s’en explique avec force d’arguments.
> Grand Autunois-Morvan > Grand Autunois-Morvan

GRAND AUTUNOIS-MORVAN : Qui veut lutter contre l’isolement des personnes âgées avec les « Petits Frères des Pauvres »?

14/04/2018 12:54Lu 1274 foisImprimer l’article
Le Centre Intercommunal d’Action Sociale du Grand Autunois-Morvan a fait de la lutte contre l’isolement des personnes âgées un cheval de bataille. Et à de fait mené plusieurs actions, dont notamment des visites à domicile effectuées par des jeunes filles en service civique. Mais en la matière personne n’a de solution miracle. Et c’est pourquoi, le Centre Intercommunal d’Action Sociale s’est associé à l’association des Petits Frères des Pauvres afin de constituer une équipe de bénévoles pour visiter des personnes âgées isolées sur le territoire de la Communauté de Communes du Grand Autunois-Morvan. Les Petits Frères des Pauvres, association non confessionnelle, possède une grande expérience et un réel savoir-faire pour créer, former et soutenir ce type d’équipe de bénévoles. C’est elle « qui porte » l’équipe bénévole.
Les bénévoles partagent tout simplement un moment d’échanges, de convivialité, d’écoute, ou encore une petite promenade permettant de créer une relation fraternelle. Ils pourront proposer, si les personnes visitées le souhaitent, de les accompagner sur des lieux d’animations existant déjà sur le territoire et qui proposent de nombreuses activités de loisirs et de prévention.
Cette action bénévole ne se substitue en aucun cas eu travail des professionnels, que sont les aides à domicile, travailleurs sociaux, ni à la présence d’aides familiaux. Bien au contraire, les professionnels, familles et bénévoles sont complémentaires et contribuent ensemble à rompre l’isolement des personnes âgées.
L’équipe de bénévoles a besoin d’être importante pour répondre aux nombreuses sollicitations. Elle est ouverte à toute personne désireuse de la rejoindre. Les Petits Frères des Pauvres des Pauvres et le Centre Intercommunal d’Action Sociale proposeront aux candidats bénévoles une rencontre individuelle, permettant de répondre aux questions et de mieux se connaître. Si cette rencontre est positive, les deux structures proposeront au futur bénévole de l’accompagner dans les premiers accompagnements par une formation et surtout par des échanges réguliers en équipe de bénévoles.
La disponibilité recherchée est d’environ 1 à 2 heures de visites par semaine, à ajuster en fonction des disponibilités des candidats. Ce bénévolat impliquent aussi de participer aux réunions d’équipes (environ tous les mois) et quelques journées de formation par an.
Récemment, le Centre Intercommunal d’Action Sociale organisait une réunion d’information afin de présenter le fonctionnement des Petits Frères des Pauvres et de recruter de premiers bénévoles.
Les personnes intéressées par ce projet peuvent contacter Agnès Gaudiau au Centre Intercommunal d’Action Sociale au 03 85 86 98 50 (ou par mail : agnes.gaudiau@grandautunoismorvan.fr) ou Nathalie Gemza, coordinatrice du développement social des Petits Frères des Pauvres au 07 61 21 23 52 (ou par mail : nathalie.gemza@petitesfreresdespauvres.fr.
B.M.