dimanche 21 octobre 2018

Opération Reprise de votre ancien mobilier* 

(selon argus en magasin)

2ème CHANCE pour les retardataires

Prolongation jusqu’au 31 Octobre 2018

> Saône-et-Loire > Opinion

OPINION : Richard André, secrétaire de l'Union Local CGT d'Autun répond à Rémy Rebeyrotte

11/10/2018 01:05Lu 1501 foisImprimer l’article
Si le député libéral Rémy REBEYROTTE se félicite des contres réformes du gouvernement MACRON, E PHILIPPE, il n'en est pas de même de nos concitoyens. Leurs mécontentements ne cesse de grandir comme le montre les côte de popularité au plus bas. 33% pour le président Jupitérien et 37% pour son exécuter des basses œuvres.
Le président prend soin, dit notre député, des plus faibles et bien parlons en!!!!
Les pensions de retraites, les allocations familiales, l'aide personnalisée au logement  ne sont plus indexées sur l’inflation en 2019. Elles augmenteront donc que de 0,3% alors qu'il est prévu une hausse des prix de 2 %.
J"ajoute que le budget 2019 prévoit une baisse de près d'un milliards d'Euros sur le versement de l'APL dont bénéficie près de 3 Millions de foyer.
Quand au plan de pauvreté il porte bien son nom un plan pauvre en   mesure et riche en fait d'annonce, mais certainement pas un plan anti pauvreté.
Comme mesure on nous parle des petits déjeuné gratuit à l'école pour les enfants pauvres qui seront financé soit (par les Mairies ou des associations)et qui ne règle rien sur le fond, il n'y a pas d'enfant pauvre mais des parents pauvre.
La vraie question à poser  et celle-ci: " est-ce en diminuant les droits sociaux, le service public,les minimas sociaux, les aides aux collectivités, les droits aux travailleurs que l'on réduit ou on aggrave la pauvreté ?
Clairement la réponse est NON alors qui fabrique la pauvreté?
Face au chômage même si on nous rabâche qu'il y a 300 000 demandes non pourvues, n'oublions pas qu'il y a plus de 5 Millions de chômeurs toutes catégories  confondues et justement ce gouvernement a ouvert la chasse aux chômeurs, il compte réalisé entre 3 et 3,9 milliards d'Euros d'économie sur 3ans sur le dos des chômeurs.
Pour y parvenir la ministre du travail , Muriel PENICAUD préconise: la dégressivité des aides, la modification de la base de calcul, et la remise en cause du cumul possible entre l'allocation d'aide au retour à l'emploi et une rémunération. De plus le demandeur d'emploi n'aura pas le droit de refuser plus de 2 emplois raisonnable, d’où la question que sera une offre raisonnable ou non?  
Depuis Octobre 2018, les cotisations maladie et chômage vont basculer sur le salaire directe se félicite le député, donc un gain du pouvoir d'achat claironne t'il, c'est une fausse bonne nouvelle pour les employés mais pas pour les employeurs.
Il faut donc largement relativisé la portée de la mesure en terme de gain de pouvoirs d'achat.
Le principal objectif inavoué de cette mesure: est l'organisation de la destruction de la sécurité sociale fondée sur le salaire différé, la suppression des cotisations sociales. C'est donc a terme la liquidation de nombreuses prestations indispensable pour les travailleurs
En baissant les cotisations le gouvernement prépare l'étranglement financier et à terme, la liquidation de la plus grande conquête que les travailleurs ont arraché dans ce pays la sécu.
La loi santé vantée par le député, et les 400 médecins qui viendront dans les déserts médicaux, c'est une goute d'eau dans la mer. Les français savent bien qu'il en faudrait le double et il ne suffit pas de supprimer le numérus clausus mais former un plus grand nombre de médecin et créer 100 000 emploi pour l'hôpital et 200 000 pour les EHPAD et la, nous somme bien loin du compte.
Concernant l'augmentation du pouvoir d'achat des français grâce à la baisse de la taxe d'habitation, celle-ci s' échelonnant sur 3 ans, l'augmentation des carburants, du gaz,de l’électricité du tabac, des produits de consommation aura réduit à néant ce soit disant gain de pouvoir d'achat.
Décidément Monsieur le député de la république en marche voit la politique à MACRON par le petit bout de la lorgnette, je lui suggère d'aller à la rencontre de ses  concitoyens  et d'entendre leurs colères et leurs désarrois et pourquoi pas  partager quelques mois de leurs vie quotidienne.
A bon entendeur
Richard ANDRE secrétaire général de l'Union Locale CGT AUTUN