jeudi 19 octobre 2017
> Saône-et-Loire > Opinion

OPINION : «Un Gouvernement et une Majorité enfin à l’écoute et partenaires de la ruralité…» estime Rémy Rebeyrotte

10/10/2017 00:46Lu 319 foisImprimer l’article
Communiqué :
Un Gouvernement et une Majorité enfin à l’écoute et partenaires de la ruralité…
Les élections sénatoriales récentes ont été le fruit des élections municipales, cantonales et régionales de 2014 et 2015.

En Marche ! n’existait pas encore et les formations classiques et clivantes dominaient en maîtres. Les élections sénatoriales ont donc conforté les partis traditionnels et, sur les vieux schémas, leur ont redonné un espoir d’exister. Parallèlement, le 100ème Congrès de l’Association des Maires de France se prépare et s’annonce déjà comme l’apothéose « du monde ancien » : la compétition en démagogie y fera rage, comme ces dernières années, entre Messieurs BAROIN et LAIGNEL, mais « la clientèle locale » ne sera ni surprise ni dupe.
Car la vérité est toute autre. En premier lieu, le Président de la République et le Premier Ministre ont souhaité clairement ne pas mettre en route une nouvelle loi de type MAPTAM ou NOTRe, afin de permettre aux élus locaux de digérer les bouleversements en cours, de ne plus se concentrer sur les périmètres d’intercommunalité et les transferts de compétences, mais de mettre en place, dans ce nouveau cadre, un nouveau projet de territoire associant urbain et rural, service public et investissement public.
Par ailleurs, les nouvelles économies demandées concerneront, dans un souci réaliste et pragmatique, les près de 320 structures locales, communales ou intercommunales, de plus de 150 000 habitants où des gains de productivité sont encore largement possibles. C’est donc une pause dans l’effort budgétaire concernant le secteur rural. Ce qui ne veut pas dire qu’il faut s’interdire, pour les élus urbains et ruraux, de préparer l’avenir et d’améliorer les organisations en mettant en œuvre des regroupements de communes, des regroupements d’intercommunalités ou de nouvelles mutualisations, mais sur la base de la volonté locale, de la recherche d’une plus grande efficacité et de partenariats communs.
Concernant les sujets de fond, qui intéressent encore plus directement nos concitoyens, les priorités portées par le Gouvernement, à la demande du Président de la République, sur l’accès de tous au numérique, sur l’accès de tous à un médecin généraliste et aux soins de proximité, notamment à travers la généralisation des maisons de santé pluridisciplinaires, sur l’accès de tous aux services publics de proximité, à travers le développement des Maisons de service public et des points d’accès de proximité, sont autant de réponses aux difficultés rencontrées par le secteur rural.
Sur ces points, l’action est déjà engagée et les échéances connues, au plus tard 2020 et 2022. De ce point de vue-là, sur l’ensemble de nos territoires, le mandat en cours marquera un tournant. C’est de cette manière, pragmatique et concrète, que l’on répond aux préoccupations de nos concitoyens plus que par des discours cent fois répétés et cent fois réentendus.
Rémy REBEYROTTE,
Député de Saône-et-Loire
Maire Honoraire d’Autun et ancien Président du Grand Autunois Morvan