jeudi 19 octobre 2017
> Saône-et-Loire > SAÔNE-ET-LOIRE

EDITO : N’en déplaise à la concurrence, creusot-infos est bien un média sérieux

12/10/2017 09:36Lu 1061 foisImprimer l’article
Dans la nuit de samedi à dimanche, creusot-infos a révélé l’évolution significative dans l’enquête sur le viol d’un jeune homosexuel, en décembre 2016 dans la région du Creusot, avec les interpellations à Montceau-les-Mines de trois personnes.

Nous avions écrit que les trois Montcelliens identifiés par les Policiers du Creusot avaient reconnu le viol. Le Procureur de la République de Chalon-sur-Saône, le lundi, a tenu à préciser qu’une information judiciaire avait été ouverte et que les auteurs présumés niaient le viol, en parlant de relations sexuelles consenties.
Le quotidien papier du département, à savoir, le JSL, a cru bon de porter une attaque contre creusot-infos, sur la thématique : «contrairement à ce qu’un blog local a écrit», les protagonistes n’ont pas reconnu avoir violé leur victime.
Les mots utilisés se voulaient péjoratifs avec une attaque non dissimulée contre creusot-infos, pas vraiment apprécié pour la concurrence qu’il exerce. N’en déplaise à certains confrères – pas tous, précisons – de cette entreprise de presse, creusot-infos est bien un média à part entière.
Un média de référence plébiscité au Creusot et bien au-delà. Un média reconnu pour son sérieux ce qui explique sans aucun doute pourquoi une majorité de commerçants, d’artisans et d’entreprises lui font confiance, sans que nous n'ayons à brader les prix.
N’est pas numéro un qui veut et n’en déplaise à notre confrère papier, pas besoin de faire un sondage au Creusot pour savoir quel est le média qui compte.
Et creusot-infos, votre média, n’a pas spécialement de leçons à recevoir en matière de faits-divers comme dans bien d’autres domaines et sur plein d’autres sujets.
Ainsi, concernant cette affaire de viol, nous n’avons jamais écrit que l’affaire avait été classée sans suite, comme notre confrère l’avait affirmé, ce que l’enquête de Police s’est chargée de démentir. A l’époque de cette affirmation erronée, nous nous étions gardés de la commenter.
Mais puisque la porte a été ouverte, c’est bien volontiers que nous rafraichissons les mémoires.
De même, pour rester sur le champ des faits-divers, jamais creusot-infos ne s’est permis de jeter en pâture le nom du pseudo-chirurgien de Château-Chinon, dans l’affaire du crime de Gérard Vaude à Autun. Pour remonter dans le temps, creusot-infos, au contraire du JSL, n’a pas jeté en pâture non plus, photos à l'appui, les noms de deux Chalonnais dans l’affaire du meurtre d’une prostituée de Rully. Et heureusement car leur mise en examen a été annulée.
Un peu plus loin dans le temps, aussi, concernant le meurtre d’une femme à Volesvres, en 2010, creusot-infos, au contraire du JSL, n’a pas laissé entendre que l’auteur pouvait être l’ex-mari domicilié en Alsace, et ce d’autant plus que le magistrat en charge du dossier à l’époque avait pris soin de préciser que les investigations des gendarmes avaient immédiatement permis d’établir que ce n’était pas lui… Mais que ne ferait-on pas parfois pour vendre du papier…
Enfin (pour l’instant), pour faire preuve d’un peu plus de légèreté, nous l’écrivons avec le sourire, l’usine SAFRAN n’a pas été automatisée après son installation, comme cela a été écrit par notre confrère après la visite de Benjamin Griveaux. Non, c’est bien un atelier automatisé qui avait été inauguré par François Mitterrand le 8 décembre 1987… Il suffit de remonter dans les coupures de presse de l’époque pour le vérifier. Précisons pour la petite histoire que c’est Renault Automation qui, à l’époque, avait réalisé la prouesse.
Précisons aussi - mais cela peut être une faute de frappe -, que Le Creusot ne se trouve pas à 25 kilomètres de Chalon-sur-Saône. Celles et ceux qui font la route tous les jours entre les deux agglomérations le savent depuis longtemps en passant à la pompe !
Pour conclure, on ne manquera pas de rappeler que de l’ensemble des médias en Saône-et-Loire, il y en a un qui a perdu deux procès, y compris en appel, contre le Député et ancien Maire d’Autun Rémy Rebeyrotte, et ce média, ce n’est pas creusot-infos mais bien le JSL. Alors oui creusot-infos, votre média, mérite beaucoup plus de respect que certains veulent lui accorder. Et que cela soit clair, nous répondrons toujours aux attaques.
Alain BOLLERY