Autun-infos.com > Faits Divers > Autour d'Autun

BARNAY : Des ovins attaqués et tués, le loup formellement identifié

17/05/2019 23:27Lu 3669 fois
L’attaque remonte au 9 mai dernier.
La présence du loup est signalée de façon épisodique en région Bourgogne Franche-Comté depuis plusieurs années. Des atteintes à des troupeaux de brebis ont ainsi été recensées dans le Jura, la Côte-d’Or et la Nièvre, départements limitrophes de la Saône-et-Loire, ces dernières années, et ont fait l’objet d’expertises permettant de vérifier la responsabilité du loup.
Le 9 mai 2019, trois ovins morts (un bélier, un agneau et une brebis) et cinq brebis blessées ont été découverts par leur propriétaire à Barnay, au nord d’Autun en Saône-et-Loire, en limite de la Côte-d’Or. Cette situation a fait l’objet d’un constat par l’Office National de la chasse et de la Faune sauvage (ONCFS), en lien avec la Direction départementale des territoires (DDT) de Saône-et-Loire.
Les éléments du constat établi par les agents spécialisés de l’ONCFS, ainsi que les images qu’ils ont recueillies après la pose d’un piège photographique le jour-même dès le signalement effectué, conduisent à retenir l’hypothèse de la responsabilité d’un loup dans ce cas.
Sur proposition de la DDT 71 et de l’ONFCS 71, le Préfet réunira prochainement « la cellule de veille et de suivi du loup » mise en place en juin 2015. Cette cellule permet de partager régulièrement les informations sur le loup, et de définir un protocole de surveillance, de protection et d’intervention adapté au département de Saône-et-Loire.
Les éleveurs dont les troupeaux subiraient une attaque de type canidé sont invités à contacter la préfecture dans un délai de 48h00 (tél : 03 85 21 82 99). La procédure de constatation sur place par les agents spécialisés de l’ONCFS, et les dispositions à prendre par l’éleveur sont précisées sur le site internet des services de l’Etat :  http://www.saone-et-loire.gouv.fr/article-en-cas-...
Le loup fait l’objet d’une protection stricte aux niveaux international, communautaire et national. Le cadre d’intervention est fixé par le plan national d’actions 2018-2023 sur le loup et les activités d’élevage, dont l’objectif est d’assurer à la fois la viabilité de l’espèce et la protection des troupeaux et des éleveurs.
Toutes les informations sur la situation du loup en France, son évolution, ses impacts sur les troupeaux, les mesures de prévention ainsi que les modalités d’indemnisation en cas d’attaques sont disponibles sur les sites suivants : ONCFS https://www.loupfrance.fr/ et DREAL https://www.loupfrance.fr/

Des attaques en 2013 et une observation en novembre 2014 dans l’Autunois-Morvan

En janvier 2013, à Chissey-en-Morvan, à Lucenay-L’Eveque mais également dans plusieurs communes limitrophes de la Côte d’Or, une dizaine d’ovins avaient attaqués par un animal non identifié. A cet époque, l’enquête de l’ONCFS n’avait pas permis de déterminer l’origine de cet animal, décrit par un témoin comme « une bête noire et que très sauvage ».
En novembre 2014, Autun Infos publiait en exclusivité le témoignage d’Olivier Chapuis. Lors d’une partie de chasse dans les forêts de la commune, l’Anostien avait observé un canidé avec une démarche particulière. « Je sais ce que j’ai vu. Pour moi, ce n’était pas un chien mais bien un loup », indiquait alors l’élu de la cité des galvachers. Là encore, la présence du loup n’avait pas été confirmer.
Pourtant depuis 2013, la très sérieuse Société d’Histoire Naturelle d’Autun rapporte neuf observations de loups en Bourgogne par pièges photographiques ou attaques avérés. Cela a été le cas à la fin de l’année 2016 et au début de 2017 dans la Nièvre à Chougny et Lurcy-le-Bourg, comme l’explique le Journal du Centre.
Bastien MIGAULT

Photo : ONCFS 71