Recherche
Pour nous joindre
alain.bollery@orange.fr
SMS au 06.98.82.18.88
> Autour d'Autun > Autour d'Autun
11/02/2024 03:16
8782 lectures

NECROLOGIE : Alain Platret, le garagiste le plus connu de l’Autunois Morvan

Il a succombé à une crise cardiaque.
Pendant des décennies, depuis son installation à La Celle en Morvan, il a incarné les dépannages de jour comme de nuit, les enlèvements de véhicules sur les accidents… Mais surtout des services par milliers.
Alain Platret, le garagiste au camion plateau jaune, s’est éteint. Le jeudi 1er février, au réveil le matin, il avait été victime d’un infarctus. Il avait bien été transporté au CHU de Dijon, mais les efforts des équipes médicales auront été vains. Alain Platret s’est éteint le vendredi 9 février. «Moteur éteint !» aurait il sans doute dit.
Alain Platret était un passionné de mécanique. Originaire de Saint-Etienne en Bresse il était tombé tout petit dans la marmite de la mécanique, sans doute parce que son papa René en était aussi un passionné.
Alain Platret, après avoir travaillé, quelques trimestres, chez un concessionnaire automobile à Chalon sur Saône, était venu s’installer à La Celle en Morvan pour lancer une carrière professionnelle qui l’aura vu parcourir des dizaines de milliers de kilomètres. Il était un peu le couteau suisse de la réparation. Il avait toujours une solution.
On pouvait l’appeler de jour comme de nuit. On ne sait combien il a sortis d’affaire, des automobilistes qui avaient planté leur voiture en pleine nuit, au fin fond des campagnes de l'Autunois et du Morvan et qu’il a sortis d’affaire… Et parfois, pour ne pas dire souvent, il leur avait aussi sauvé le permis de conduire car ils avaient la tête aussi chaude que le moteur... Mais il s’abstenait de commentaires.
Alain Platret était un humaniste, qui avait le cœur sur la main. Il n’était pas obsédé par l’argent. Certains ont ainsi eu leur voiture mise en fourrière à la demande la police municipale d’Autun et n’ont pas eu à payer l’amende ni l'enlèvement… Car il était comme cela Alain Platret. Il savait faire preuve de discernement. Il avait surtout un coeur gros comme ça.
Il va manquer à l’Autunois et au Morvan. Alain Platret avait quatre enfants : Alice, ATSEM à La Celle en Morvan ; Emilien, conducteur infrastructures à l’Ile d’Elle en Vendée ; Vincent, paysagiste ; et Ophélie, aide soignante. Quatre enfants qui lui avaient donné neuf petits-enfants. Toutes et tous le pleurent et personne n’oubliera ce papa et ce papy aimant.
Les obsèques d’Alain Platret auront lieu le jeudi 15 février, au crématorium de Semur en Auxois, en raison des délais trop longs à celui du Creusot. A ses enfants, à toute sa famille, autun-infos se fait l’interprète de tous ses amis et ses anciens clients, pour leur présenter de sincères condoléances.