Recherche
Pour nous joindre
alain.bollery@orange.fr
SMS au 06.98.82.18.88
> Autour d'Autun > Auxy
15/02/2023 03:17
3004 lectures

AUXY : Malgré la fermeture d'une classe, les parents d’élèves ne désarment pas

Elle était en sursis depuis quelques temps déjà. Pour la rentrée 2023-2024, le couperet est tombé. L’Education Nationale, à l’occasion du CDEN du 2 février dernier, a acté la fermeture de la quatrième classe de l’école d’Auxy. Une perspective à laquelle les parents d’élèves ne peuvent se résoudre. Depuis quelques semaines, ils se sont mobilisés, aux côtés de la municipalité, pour dénoncer la situation. Page Facebook, pétition papier et en ligne, banderoles apposées sur le bâtiment abritant l’école et la mairie…

Pour les parents d’élèves, la fermeture de cette classe aura pour conséquence le passage à 3 niveaux par classe, la réduction du temps individualisé et celui consacré aux élèves en difficultés. De la même manière, l’augmentation des effectifs par classe empêcherait les enseignants d’apporter un enseignement de qualité.
Pour la rentrée, les effectifs sont de 66 élèves inscrits ce qui porterait un nombre de 22 par classe. Selon les propos tenus par Virginie Sparta, inspectrice de la circonscription d’Autun, aux parents d’élèves à la veille des vacances de février, il faudrait que 72 -ou plus- enfants soient inscrits pour la rentrée prochaine afin obtenir un recomptage, si tant est que l’Education Nationale accepte de le faire…

"Une qualité d'enseignement reconnue"


"Nous sommes sur la même ligne que le Département de Saône-et-Loire et les Maires Ruraux qui disent maximum 18 élèves par classe", explique Stéphane Favre, maire de la commune d'Auxy. Et de reprendre : "Depuis de nombreuses années, la qualité de l'enseignement dispensé dans notre école partout où nos élèves dans le secondaire. C'est cette qualité que l'on veut aujourd'hui défendre". L'édile alcien tient également à rappeler que l’école représente un investissement important dans les budgets. « Et c’est sans compter l’impact sur toute l’activité périscolaire que cette fermeture pourrait avoir », indique encore Stéphane Favre.

En attendant, les parents d’élèves ne désarment et restent mobilisés pour dénoncer cette perspective. « Nos enfants ne sont pas des numéros. Il faut voir au-delà du simple relevé comptable, penser aux intérêts de l’élève, mais également aux conséquences pour notre village », expliquent-ils. Certains mettent en avant les contradictions de la communication de la Direction Académique des Services de l’Education Nationale. « C’est un peu schizophrénique. On nous dit que l’on veut préserver l’école rurale et on nous ferme une classe sur une simple logique comptable… Jusqu’à preuve du contraire, nous ne sommes pas dans la banlieue d’un grand centre urbain, comme Chalon ou Mâcon », note l’un d’eux.
Aussi, les parents ont décidé de ne pas relâcher la pression. Ce week-end, en malgré la pleine période de vacances scolaires, des banderoles hostiles à la fermeture ont fleuri le long de la RD978, l’axe principal de la commune d’Auxy. Ils prévoient également une action le 20 février prochain au matin, jour de la rentrée scolaire. D’autres actions sont en réflexion pour les semaines à venir...
Bastien MIGAULT