Recherche
Pour nous joindre
bastien.migault@sfr.fr
SMS au 06.01.02.32.98
> BOURGOGNE - FRANCHE-COMTE > BOURGOGNE - FRANCHE-COMTE
19/03/2021 08:00
11609 lectures

EDITO : Pas contents les Parigots, mais Paris n’est pas la France

Et nous on rigole, quand même, un peu...
Le ton des journalistes depuis jeudi soir, à la télévision, comme à la radio, en dit très très long… Les Parisiens ne sont pas contents. Non pas contents de se retrouver associés aux habitants des Hauts de France et être confinés comme eux, alors que le reste de la France ne l’est pas à l’exception de trois autres départements, dont les Alpes Maritimes qui avaient déjà expérimenté le couvre-feu du week-end.
Les Parisiens sont partageurs, mais seulement dans le pire. Ils veulent bien être confinés, mais alors à la condition que ce soit vrai pour tous les Français. Leur fierté et leur arrogance ont donc été mis à mal par le Premier Ministre en personne.

Anne Hidalgo en personne est montée en front pour demander, mais oui, «des marges de respiration pour les Parisiens». Oui, oui, la Première Dame de Paris demande que les Parisiens puissent mieux respirer.
Franchement on ne comprend pas, puisque ça fait des années qu’elle explique que les Parisiens peuvent mieux respirer grâce à sa politique autophobe visant à martyriser en permanence ceux qui travaillent et qui ne peuvent pas le faire sans leur voiture.
Anne Hidalgo qui avait voulu confiner, avant de se raviser car ses bobos avaient pris bobo à la tête juste à l’idée de ne pas pouvoir s’entasser sur les quais de la Seine quand il faisait beau, nécessitant l’intervention de la Police.
Finalement à voir tout le foin de ce qui est présenté comme une mesure discriminatoire, on se dit qu’est-ce qu’on est bien dans notre France d’en bas. On ne se félicite évidemment pas des nouvelles mesures imposées. Mais on en rigole un peu. Car vous ne l’avez peut-être pas remarqué, mais depuis jeudi c’est surtout les avis des Parigots que l’on nous sert. Pas les avis des habitants de la France d’en haut, celle des Hauts de France, pas les mecs intelligents vous avez compris, car eux ils ne peuvent quand même pas habiter dans le Nord, tout en haut de l’hexagone. Pauvre France.
Ce qui va être drôle c'est de voir débarquer les cousins de Paris dans les campagnes, là on ça sent la bouse, où les coqs chantent et où on entend les cloches.
Alain BOLLERY



Autun-infos.com - Mentions légales