Recherche
Pour nous joindre
alain.bollery@orange.fr
SMS au 06.98.82.18.88
> BOURGOGNE - FRANCHE-COMTE > BOURGOGNE - FRANCHE-COMTE
16/03/2024 03:16
13105 lectures

Lycée du Velet : Rémy Rebeyrotte répond aux élus de la majorité régionale, pointe Jérôme Durain, et somme Fabrice Voillot et Sylvain Mathieu

Droit de réponse suite au communiqué « LYCEE DU VELET : RETABLISSONS LES RESPONSABILITES DE CHACUN » Publié dans Autun Info en date du 15/03/2024
Etant directement mis en cause par le Sénateur DURAIN, je souhaite lui porter réponse.
Le communiqué signé par lui et ses acolytes de la majorité régionale est tout à fait surprenant.
Tout d’abord, je tiens à préciser au Sénateur DURAIN, que le mardi l’Assemblée Nationale et le Sénat siègent à Paris, et que contrairement à lui, je respecte le mandat pour lequel on m’a élu ; cependant, j’étais représenté à la réunion de mardi dernier à Etang-sur-Arroux.
Ensuite, Monsieur DURAIN, Sénateur, qui a donc pour circonscription l’ensemble de la Saône-et-Loire, n’est actif sur aucun dossier majeur de l’Autunois-Morvan : ni sur la fin des travaux de la RCEA, ni sur l’avenir de l’Hôpital d’Autun, ni sur la rénovation de la Voie Ferrée Centre-Europe-Atlantique, ni sur le dossier de Mardor, ni sur celui des France Services, ni sur la création des nouvelles gendarmeries, ni sur le maintien du Lycée à Velet, et encore moins sur le soutien à l’installation des jeunes agriculteurs, pour lesquels on peut parler de faillite régionale dans la gestion des fonds européens. Est-il plus efficace dans d’autres secteurs du département ? Cela ne m’a pas frappé. En tout cas, les maires et élus locaux de l’Autunois-Morvan pourraient s’en rappeler en 2026.
Il aimerait nier le désengagement de la Région vis-à-vis du lycée forestier de Velet, or, c’est le cœur du problème car, malgré l’investissement immense des personnels, comment rendre attractif un lycée dans lequel la Région a aussi peu investi alors que cela relève de sa compétence ?
Je dois dire que, concernant le Lycée d’Autun, il faudra bien un jour que la Région remette également des moyens. Lors de la dernière session du Conseil Régional, Monsieur DURAIN a fixé son ambition : faire que nos Lycées de Bourgogne Franche-Comté soient au moins chauffés. Oui, nous en sommes arrivés là, du fait de l’incurie de la majorité régionale hétéroclite et nupésienne.
Ce que je souhaite maintenant, c’est que la Région et l’Etat, au vu de cette situation trouvent un double accord :
- pour transférer l’établissement public local du Lycée dans son ensemble, avec ses deux formations, au Lycée public d’Autun, puisque la Région n’a rien fait et ne veut rien faire à Velet ;
- et que l’Etat, en s’appuyant sur les collectivités locales et l’EPIDE, trouve une nouvelle vocation au site de Velet.
Je terminerai en disant que deux élus régionaux de la majorité sont particulièrement concernés par ce dossier : Fabrice VOILLOT, élu de l’Autunois-Morvan, et Sylvain MATHIEU, Président du Parc Régional du Morvan. Ils n’ont à aucun moment pris parti ni pour le maintien du Lycée Forestier et de la Nature à Velet ni pour le maintien des formations dans l’Autunois-Morvan alors qu’au moment de la campagne, ils juraient sur leurs grands dieux de défendre le territoire.
Soit ils s’expriment clairement pour maintenir les formations dans l’Autunois-Morvan, soit ils soutiennent la Région qui veut disloquer les formations et appauvrir le territoire. Et dans ce cas, ils doivent en tirer immédiatement toutes les conséquences.
Rémy REBEYROTTE,
Député et
Conseiller Régional de Bourgogne Franche-Comté