Recherche
Pour nous joindre
alain.bollery@orange.fr
SMS au 06.98.82.18.88
> BOURGOGNE - FRANCHE-COMTE > BOURGOGNE - FRANCHE-COMTE
28/03/2024 15:20
13830 lectures

SAONE ET LOIRE : André Accary s’insurge contre la fermeture par la Région du Lycée du Velet et alerte sur celle du Lycée agricole de Charolles

Le Président du conseil départemental a placé le Conseil Régional dans son viseur et a annoncé qu’aucun Collège n’a été fermé depuis 2015.
Sans doute que du côté du siège du Conseil Régional de Bourgogne – Franche-Comté à Dijon on se disait bien que le sujet de la fermeture du Lycée du Velet à Etang sur Arroux - ou son déménagement ce qui revient au même – serait abordé ce jeudi 28 mars à Mâcon au conseil départemental de Saône et Loire. Il l’a été, puisqu’un vœu contre sa fermeture était à l’ordre du jour.
Le Président Accary a saisi la balle au bond pour porter une charge contre la Région. Une charge qui n’avait rien de chirurgicale et qui a été accueillie plutôt tête baissée par les élus du groupe Gauche 71. Jean-Luc Fonteray qui souvent joue les avocats de la Région, et de sa majorité de gauche, dirigée par Marie-Guite Dufay, n’a pas demandé la parole. Les élus de Gauche 71 ont encaissé l’uppercut sans broncher. Qui ne dit mot acquisse dit-on. C’est donc ainsi qu’il faut interpréter le silence d’élus de gauche forcément gênés par le mauvais coup porté à Etang sur Arroux, alors que pendant la campagne des régionales, Dominique Commeau, maire d’Etang sur Arroux, comme Marie-Claude Barnay, présidente du Grand Autunois Morvan, avaient soutenu Marie-Guite Dufay, qui avait affirmé vouloir défendre les territoires.
Mais la vérité d’un jour, n’est pas la vérité de toujours. «C’est bien simple on est cocu», a soufflé dernièrement un élu de gauche de l’Autunois, qui a toujours en travers de la gorge «et pour longtemps», affirme-t-il, la décision de la Région.
«Depuis 2015, le département a décidé de maintenir ouverts tous les collèges. Et de travailler ensemble sur rénovation ou reconstruction. Comme cela sera le cas à Sanvignes, avec un nouveau Collège.. Si on s’était basé sur les constats, les études, les projections, on aurait pu être tenté de fermer des collèges. De faire un constat et de ne pas apporter de solutions», a d’abord déclaré André Accary.
Et de poursuivre : «Nous avons fait différemment et nous l’assumons. D’où le maintien des collèges dans ce département.
Je ne voulais pas ce matin l’évoquer, alors qu’on nous a annoncé des regroupements des fermetures. Aujourd’hui c’est dans l’Autunois, demain, cela a été évoqué, ce sera le lycée agricole de Charolles !»
Le Président du conseil départemental se veut catégorique : «Que chacun prenne conscience qu’il y a deux politiques ; C’est le département qui a décidé de maintenir.
Je veux aussi parler optimisme. Quand je vois les annonces d’implantations sur Le Creusot, sur le Grand Chalon, je me dis que l’on a raison de maintenir.
Ce n’est pas partagé par une autre assemblée. Je suis surpris à la lecteur de ce vœu qu’il y a un grand absent,. La collectivité qui a décidé de fermer le Velet et qui a décidé de fermer le lycée de Charolles.
Si on veut faire de bon traitement il faut de bons diagnostics».
A suivre, avec le vote sur le voeu...
Alain BOLLERY