Recherche
Pour nous joindre
alain.bollery@orange.fr
SMS au 06.98.82.18.88
> BOURGOGNE - FRANCHE-COMTE > BOURGOGNE - FRANCHE-COMTE
31/03/2024 03:17
17709 lectures

Voiture de légende : La pluie, la boue et les murs des Combes Grondées n’arrêtent pas les 2 CV

18e « Morvan TT » des « deuches » tout terrain à Saint-Symphorien-de-Marmagne, sous des conditions dantesques, mais il en faut bien plus pour arrêter les mythiques 2CV
Notre reportage photos.
Ils sont venus de toute la France, de Belgique, d’Angleterre ou de Croatie, le rassemblement des « deuches » au pied du Morvan est un rendez-vous incontournable, le plus grand de France et le premier de la saison.
Rapide briefing effectué par le président du club, Jean-Pierre Marchandon, dans la bonne humeur, la convivialité, des mots qui reviennent souvent dans sa bouche : « Ce rassemblement, c’est que du plaisir et de la convivialité. »
On confirme, on entame la (rude) montée des Combes qu’un participant, Jean-Pierre, nous invite à grimper dans une « deuche » : « C’est plus rapide, en plus dans ma 2CV, pas besoin de chauffage ou de ventilateur, le moteur dégage tellement de chaleur qu’on sèche rapidement, avec cette pluie, on est trempé ! » Pas de chauffage, pas de direction assistée mais terriblement efficace sur cette première ascension à plus de 20% sur de la boue, en franchissant les crevasses formées par la pluie battante.
Président Marchandon affichait sa satisfaction, légitime : « On a encore plus de monde que l’année dernière, 70 « 2CV » sont venus de toute la France et même plus loin, on a 20 Belges, des Suisses, des Croates et des Anglais. Cette organisation se prépare sur toute une année, heureusement on peut compter sur 26 bénévoles, on a même cette année les 2CV du silence, un club de malentendants de la région parisienne. »
Arrivé en haut de la première montée, on se place devant les trois murs infranchissables des Combes. Infranchissables pour la plupart des véhicules, pas pour les « deuches » équipées pour toutes les éventualités. Le cadet du rassemblement, Paul Perillier, de Châlons-en-Champagne, nous explique l’aspect technique de la 2CV : « Ce qui fait office de pont comme sur un véhicule 4 x 4 normal, c’est la boîte de vitesse. Quand je me suis attaqué au premier mur, mes rapports étaient trop longs, j’ai réduit sur la boîte avant et arrière, et on est passé. » On peut ajouter que le jeune pilote est passé facilement. Le Champenois, bien que le plus jeune présent, est un habitué du « Morvan TT » : « C’est mon 16e rassemblement, je venais déjà avec mon père, oui, je suis un habitué. »
Notre « taxi », Christophe Levezier, vient d’encore plus loin : « Je suis un Normand. Le temps, ce week-end, est un temps de chez nous, nous sommes habitués, on aime ça. Par rapport à un terrain rendu sec par la chaleur, comme l’an dernier par exemple, c’est bien mieux, il faut juste de bons pneus. » Le Havrais est lui aussi un habitué : « Je viens depuis le début du Morvan TT, j’ai presque toujours participé au rassemblement, c’est un rendez-vous incontournable que je ne manquerai pour rien au monde. En plus, c’est l’ouverture de la saison, on ne peut pas manquer ça, malgré le week-end de Pâques. »
Le rassemblement continu dimanche, toute la journée, lundi les participants profiteront encore un peu de la légendaire piste avant de partir, tranquillement, chez eux.
Vincent Brucci