Recherche
Pour nous joindre
bastien.migault@sfr.fr
SMS au 06.01.02.32.98
> Faits Divers > Autour d'Autun
13/08/2022 18:24
17073 lectures

MORVAN : 20 hectares de sapins et de feuillus ont brûlé et le feu a été fixé du côté de Saint-Prix

Le sinistre concerne une zone de plusieurs centaines d’hectares. 100 pompiers sont mobilisés avec peu de ressources en eau. ACTUALISE à 18h24 : Les deux hélicoptères sont repartis en direction des Vosges.
C’est assurément, depuis avril 1984, le plus gros feu de forêt qui concerne l’Est du Morvan. Le feu qui a pris ce matin, dans une sapinière sur le territoire de la commune de Saint-Prix, au Sud Ouest d’Autun, avait déjà ravagé 20 hectares à 16 heures. «Le feu n’est pas sous contrôle et nous sommes sur un secteurs boisé du massif de plusieurs centaines d’hectares», a indiqué à 16 heures le Colonel Frédéric Pignaud, directeur du SDIS de Saône-et-Loire.
Ainsi que nous en avons déjà rendu compte, photos à l’appui, deux hélicoptères bombardiers d’eau, qui étaient en mission sur le massif du Jura, ont été envoyé dans le Morvan sur décision de l’état major de zone, pour combattre les flammes et tenter de maîtriser le feu. «Il est attisé par un vent qui souffle entre 30 à 40 km/heure», précise le Colonel Pignaud.

Et d’annoncer : «Un avion va partir en reconnaissance et au regard de ce qui sera observé, il sera peut être décidé de faire appel à l’intervention de deux canadairs».
En attendant, quatre groupes d’interventions feux de forêts ont été constitués avec majoritairement des pompiers de de toute la Saône-et-Loire, mais aussi des renforts de la Nièvre, de l’Ain et de l’Yonne. Au total une centaine de pompiers pour lesquels une logistique d’approvisionnement en eau a été activée, puisque sur cette partie du Morvan, les ressources en eau sont extrêmement faibles. Et sans eau, difficile de combattre le feu dans des secteurs difficiles d’accès.


Le feu a été fixé et les hélicoptères sont repartis
C'est la bonne nouvelle de cette fin de journée : Le feu a été fixé peu après 16h30 par les sapeurs pompiers qui bataillaient contre les flammes depuis ce samedi matin. Il n'y a donc pas lieu de dépêcher des canadairs sur le Morvan et les deux hélicoptères bombardier d'eau, venus depuis le Jura, sont repartis... Non pas en direction du Jura, mais des Vosges où un important sinistre s'est également déclaré.

Alain BOLLERY avec Bastien MIGAULT
(Photos Bastien MIGAULT)