Recherche
Pour nous joindre
alain.bollery@orange.fr
SMS au 06.98.82.18.88
> SAONE-ET-LOIRE > Opinion
03/05/2024 21:30
1532 lectures

OPINION : Claire Mallard ironie sur l'intérêt des Républicains pour la ligne ferroviaire Nevers - Paray - Lyon

Communiqué
Ligne Nevers-Paray-Lyon
Les élus écologistes mobilisés pour faire des trains du quotidien le pilier des mobilités partout en Bourgogne-Franche-Comté !
Les conseillères et conseillers régionaux écologistes de Bourgogne-Franche-Comté entendent les craintes légitimes des usagers de la ligne Nevers-Paray-Lyon. Nous partageons le constat et les objectifs : l’urgence ferroviaire est réelle et cette ligne doit être sauvée, comme toutes les lignes de dessertes fines du territoire (LDFT) en Bourgogne-Franche-Comté.

Globalement le réseau ferroviaire « classique » est en mauvais état par manque d’investissement et d’entretien depuis de nombreuses années au profit des routes et des TGV (10  % de la clientèle pour 90 % du budget d’investissement). Les pouvoirs publics et les usagers sont désormais au pied du mur alors que le train est l’avenir des déplacements écologiques et, socialement, une réponse à la précarité liée à la dépendance à la voiture individuelle.

Malgré un mur d’investissements, notre ambition et notre responsabilité politiques exigent de trouver des solutions adéquates au maintien indispensable des lignes de dessertes fines du territoire. C’est à cette fin que la Région Bourgogne-Franche-Comté, contrairement aux rumeurs, a posé des actes pour éviter toute suspension et arrêt de la circulation en 2027.

En juin 2023, 1,8 M€ ont été débloqués sur l’étoile de Paray - Gilly pour effectuer des travaux d’urgence, et 21 M€ d’études et de travaux seront financés jusqu’en 2027, en majeure partie par la Région via le Contrat de Plan mobilités Etat Région 2023-2027 (CPER). Afin qu’aucune ligne de dessertes fines du territoire ne soit suspendue en Bourgogne-Franche-Comté en 2027, et qu’aucun territoire ne soit délaissé, nous avons fait le choix de répartir les investissements et de garantir des travaux minimaux.
Les écologistes se projettent évidemment au-delà de 2027 pour que ces travaux phasés et étalés dans le temps se prolongent. Par ailleurs, nous appelons l’Etat à plus de générosité financière à l’avenir. C’est essentiel pour accélérer la modernisation complète de cette ligne, comme celle de toutes les autres ; sachant qu’il faut 3 milliards d’euros/an pour que le réseau existant cesse de se dégrader.

Nous saluons enfin l’intérêt soudain du parti Les Républicains pour le train ! Nous déplorons néanmoins la culture de la désinformation, de plus en plus familière chez eux, puisque que cette ligne dépend également de la volonté politique de la Région AURA qui, nous l’espérons, sera en mesure de poser des actes aussi forts que ceux que nous mettons en œuvre en Bourgogne-Franche-Comté.
 
Claire Mallard, présidente du groupe Écologistes & Solidaires
Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté