Recherche
Pour nous joindre
bastien.migault@sfr.fr
SMS au 06.01.02.32.98
> SAONE-ET-LOIRE > Saône-et-Loire
23/09/2021 13:30
5563 lectures

AUTUN : Jean Castex annonce un plan de 1,3 milliard d’euros d’ici 2025 et 10.000 emplois supplémentaires pour le Grand Age, le maintien à domicile et l’autonomie

C’est depuis Autun que le Premier Ministre a dévoilé le plan Grand Age au bénéfice des personnes âgées et de leur maintien à domicile. Mais aussi pour une meilleure prise en charge dans les EHPAD, avec une infirmière d’astreinte la nuit. Des unités Alzheimer vont également être créées.
Ce jeudi 23 septembre, par une belle journée ensoleillée, restera comme celle de l’annonce, par le Premier Ministre, Jean Castex, d’un plan exceptionnel pour le Grand Age. Un sujet qui concerne tout le monde dans notre société, chaque famille. Personne n’y échappe.
C’est depuis la Sous-Préfecture d’Autun, après avoir découvert au Creusot un service d’aide à domicile en milieu rural, et après s’être rendu au domicile d’une personne âgée concernée par le maintien à domicile à Couches, mais aussi être passé par la Résidence Saint-Antoine à Autun, que le Premier Ministre détaillé un plan qui était attendu et qui a longtemps était considéré comme une patate chaude qui se transmettait de gouvernements en gouvernements.

«On veut pouvoir mieux sécuriser les établissements. Avec un taux minimal de présence médicale. On veut généraliser d’ici 2023, la présence d’une infirmière d’astreinte de nuit. Un service qui concerne maintenant 40% des EHPAD. Nous voulons aussi déployer des équipes d’hygiénistes dans les EHPAD», a dit en substance le Premier Ministre annonçant aussi une «ambition en terme de recrutement. On veut en effet déployer 10.000 ETP (*) d’ici 2025, en plus des remplacements des départs à la retraite. Cela représente plus d’une infirmière par établissement». 10.000 ETP ont déjà été recrutés ces dernières années.
Pour anticiper les besoins de soins, Jean Castex a également annoncé l’augmentation du nombre d’unités Alzheimer, pour pouvoir anticiper sur les besoins des établissements. Le Gouvernement compte favoriser l’hébergement temporaire, parfois après une chute. Il veut le faciliter financièrement.
Ce plan Grand Age a évidemment un coût : 400 millions d’euros en 2022. Et avec les 10.000 emplois supplémentaires, l’enveloppe est de 1,3 milliard d’euros d’ici 2025.
Jean Castex, Olivier Véran et Brigitte Bourguignon ont également annoncé, c’est plus technique mais cela concerne financièrement tous les EHPAD et les conseils départementaux, que le tarif planché va être porté à 22 euros par heure, ce qui est supérieur à ce qui a été proposé par la mission qui s’est penchée sur ce sujet délicat.
Ce plan répond à une logique pour apporter une réponse globale aux aspirations de nos concitoyens. Les Français veulent vieillir chez eux à plus de 80% et un des enjeux est d’accéder à cette demande dans la ruralité, y compris en répondant aux interventions du soir ou le week-end, ce qui est une des conditions du maintien de l’autonomie.
L’ensemble du plan annoncé par Jean Castex repose sur deux piliers :
Le domicile pour permettre aux Français de vivre chez eux le plus longtemps possibles. Or des secteurs d’aide à domicile sont sinistrés, avec des structures qui ne peuvent pas répondre à toutes les demandes. Les zones blanches ne sont pas possible.
Les EHPAD, où il ne faut pas seulement dans la création de places. Il faut sécuriser l’accompagnement des personnes dans les établissements, avec un besoin de structurer la coopération. A suivre…
Alain BOLLERY

(*) ETP : Equivalent Temps Plein

D’autres développements plus tard