Recherche
Pour nous joindre
alain.bollery@orange.fr
SMS au 06.98.82.18.88
> Sport > Sport automobile
12/06/2024 03:15
2929 lectures

SPORT AUTOMOBILE : Quand la poisse s’en mêle...

Les sociétaires de l’ASA Morvan qui participaient ce dernier week end au rallyes des Vins Mâcon, ont connu des fortunes diverses.
Dans la catégorie VHC qui comptait 42 partants et 30 classés,  Benoit-Chavet associé à Pascal Boyer dans la BMW M3, étaient stoppés juste après la première spéciale, le moteur s’arrêtant brusquement. C’était l’abandon. Ramenée à l’assistance, la BM passait dans les mains des techniciens de Vaison Sport et ils trouvaient la faille en utilisant un ordinateur :  le capteur de point mort « haut » était HS.  La réparation étant effectuée en deux temps-trois mouvements, Benoit et Pascal repartaient dans la deuxième étape le dimanche, sous le régime de 2e départ, en étant classé derniers : « Nous avons considéré  cette étape comme un entraînement et pour emmagasiner du roulage. Quand nous regardons nos temps, c’est plutôt satisfaisant ». Ils signaient en effet un scratch puis des chronos qui leur auraient permis de finir sur le podium, sans doute à la deuxième place.
Toujours en VHC, « Clochette » alias Clio Chambelland naviguait le leader du championnat de France, Marc Valliccionni dans la BMW M3. Alors qu’ils étaient partis pour remporter la victoire, un problème sur le pont leur faisait perdre du temps et ils devaient se contenter de la seconde place scratch.
Renaud Godillot qui copilotait le pilote Daniel Dufossé dans une BMW M3, terminait 4e scratch. C’est une belle performance.
Jacky Duchaine épaulait le pilote Alain Armandoni dans une Porsche 911 SC. Ils finissaient 13e scratch après une belle course.

Dans la catégorie Moderne en championnat de France 2e division, on dénombrait 140 partants et 112 classés.

A bord de la  Renault Clio Rally, Axel Delaporte et Clémence Marechal terminaient 48e scratch et deuxièmes du Groupe et de la classe Rally 5. Ayant concédé du temps dans une spéciale suite à un choix de pneus inadaptés, Axel entreprenait une magnifique remontada face au local Jérémy Lafarge. Il remportait dix spéciales sur 12 mais échouait pour seulement six dixièmes de secondes. Rageant mais le potentiel est toujours là.
Yann Melocco assisté de sa sœur Candice faisait un très beau rallye sous l’oeil averti du Papa promu chef d’assistance. Ne pouvant lutter face aux Renault Clio, il arrivait à placer sa Peugeot 206RC à la 48e place scratch et la 6e de la très dure classe R3. Bravo, car la concurrence était plutôt rude.
Comme à leur habitude, et en roulant à leur rythme, Stéphane Oeillet et son épouse Emilie, livraient une belle partition avec la Renault Clio.  Ils finissaient 62e scratch et deuxièmes de la classe A7. C’est un résultat très satisfaisant.
Franck Jovin copiloté par l’Avallonaise Emma Siredey dans la Peugeot 106 Xsi, n’avait aucune difficulté à remporter la classe A5 puisqu’il était le seul participant. Il mettait toutefois un point d’honneur à terminer 75e scratch. Le seul hic est qu’il ne va pas marquer beaucoup de points au championnat de ligue dont il reste leader.
Pascal Meuleau et Isabelle Kazmierski qui étaient dans les temps pour glaner les lauriers de la classe N1 avec la Citroën AX GTi, abandonnaient en fin de première étape suite à un souci mécanique sur l'AX.

A noter aussi que plusieurs commissaires de l’ASA Morvan officiaient sur le rallye et que la Direction de Course était assurée par Gérard Plisson assisté de Joël Thiery qui faisait ses premiers pas de stagiaire.
Jean Moncharmont
Crédits photos : Anne Florence Melocco, Axel Delaporte, Virginie Jovin, Catherine Boyer, Emilie Oeillet


Axel Delaporte et Clémence Maréchal avaient le potentiel pour gagner leur catégorie.


Le passage salutaire de BMW au stand Vaison Sport


Stéphane et Emilie Oeillet foncent dans les vignes du Mâconnais


Yann et Candice Melocco ont fait honneur à leur famille.