Recherche
Pour nous joindre
bastien.migault@sfr.fr
SMS au 06.01.02.32.98
> Sport > Sport
21/07/2022 18:58
558 lectures

Tour de France (18ème étape) : Quel joli tour de Vingegaard qui a attendu Pogacar pour mieux le battre

Qui peut empêcher Jonas Vingegaard de remporter le Tour de France 2022. Pogacar a tout tenté. Il est tombé. Le maillot jaune, en gentleman l’a attendu, avant de le lâcher irrémédiablement dans la montée sur Hautacam, avec le concours de l’extra terrestre Wout Van Aert. Sauf COVID, sauf énorme défaillance dans le contre la montre, et sauf chute, Vingegaard va faire un très beau vainqueur.
Notre analyse, les classements, et les plus belles photos de l'étape
Heureusement qu’il n’y avait pas de pari sportif, d'argent en jeu, et que c’était juste une séquence d’on refait le Tour autour d’un café. Car ce jeudi matin, Bruno Chaignon, le Président de Creusot Cyclisme, tout en reconnaissant la classe de Vingegaard, était persuadé que Pogacar pouvait encore devenir le roi de cette édition 2022 de la grande boucle.
Oui mais voilà, Pogacar, aussi brillant soit-il était isolé face à des Jumbo Visma qui auront broyé tous les autres prétendants à la victoire.
Avec un numéro de Wout Van Aert dès le début de l’étape et une question : S’il n’était pas passé à côté de l’étape des pavés, sans doute aurait il pu être lui aussi le vainqueur. Car le garçon est écœurant pour ses adversaires. Oui c’est le mot. Et évidemment il vise le contre la montre au cours duquel son coéquipier et maillot jaune sera dans la gestion.

En fait, il n’y a pas eu de suspense dans cette dernière et plus difficile étape pyrénéenne. Très vite les suiveurs ont compris que Pogacar ne parviendrait pas à se défaite de son bâton de colle Uhu, nous parlons évidemment de Vingegaard qui a eu l’élégance d’attendre le Solovèe, quand celui-ci est tombé dans la descente la plus difficile.
N’allez pas croire qu’il l’a fait pour mieux l’humilier. Non c’était sportif tout simplement, car les deux hommes se respectent comme ils l’ont démontré une fois la ligne d’arrivée franchie.
Dans cette étape on a aimé le courage du franc-comtois Thibaut Pinot, tout comme la hargne de David Gaudu désormais à la 4ème place et qui a le droit de rêver du podium, même si reprendre 3 minutes à Gerain Thomas semble impossible
Comme l’a remarqué Jalabert, à l’exception de Van Aert intercalé, les quatre premiers sont arrivés dans l’ordre. Fameux quarté direz vous. Sauf que pour être sur le podium à Paris il faut être dans le tiercé. Et les Champs promettent d’être rouges et blancs, comme les couleurs du Danemark, sacré pays de vélo.
Alain BOLLERY
(Photos Agence REUTERS)
 
Le Top 20 de l’étape
1. Jonas Vingegaard (DEN/JUM) les 143,2 km en 3 h 59:50.
(moyenne: 35,9 km/h)
2. Tadej Pogacar (SLO/UAE) à 1:04.
3. Wout van Aert (BEL/JUM) 2:10.
4. Geraint Thomas (GBR/INE) 2:54.
5. David Gaudu (FRA/GFJ) 2:58.
6. Alexey Lutsenko (KAZ/AST) 3:09.
7. Daniel Martínez (COL/INE) 3:09.
8. Sepp Kuss (USA/JUM) 3:27.
9. Aleksander Vlasov (RUS/BOR) 4:04.
10. Thibaut Pinot (FRA/GFJ) 4:09.
11. Louis Meintjes (RSA/INT) 4:09.
12. Carlos Verona (ESP/MOV) 4:18.
13. Nairo Quintana (COL/ARK) 5:22.
14. Adam Yates (GBR/INE) 5:34.
15. Valentin Madouas (FRA/GFJ) 5:48.
16. Dylan Teuns (BEL/BAH) 6:23.
17. Romain Bardet (FRA/DSM) 6:40.
18. Gregor Mühlberger (AUT/MOV) 7:23.
19. Enric Mas (ESP/MOV) 7:23.
20. Hugo Houle (CAN/ISR) 7:27.
 

Le Top 10 au général

1. Jonas Vingegaard (DEN/Jumbo) 71 h 53:34.
2. Tadej Pogacar (SLO/UAE) à 3:26.
3. Geraint Thomas (GBR/INE) 8:00.
4. David Gaudu (FRA/GFJ) 11:05.
5. Nairo Quintana (COL/ARK) 13:25.
6. Louis Meintjes (RSA/INT) 13:43.
7. Aleksander Vlasov (RUS/BOR) 14:10.
8. Romain Bardet (FRA/DSM) 16:11.
9. Alexey Lutsenko (KAZ/AST) 20:09.
10. Adam Yates (GBR/INE) 20:17.


L'arrivée





Les podiums





L'étape