Recherche
Pour nous joindre
bastien.migault@sfr.fr
SMS au 06.01.02.32.98
> Vie locale > Vie locale
01/03/2021 09:36
372 lectures

AUTUN : La grille d’honneur du Lycée Bonaparte va (enfin) faire peau neuve

C’était une vieille, très vieille, revendication de la Ville d’Autun faite au Conseil Régional de Bourgogne - Franche-Comté. Une revendication qui va permettre de clore la requalification de la partie ouest du Champ de Mars mais surtout de redonner du lustre à un monument qui en avait bien besoin. Il n’avait en effet pas connu de rénovation  depuis plusieurs décennies. Et cela commençait franchement à se voir avec des traces de rouilles, parfois perforantes, à plusieurs endroits, de la peinture écaillée ça et là mais également des soubassements et éléments de scellement eux aussi bien abîmés.

Ainsi à partir de la mi-avril, la grille d’honneur du Lycée Bonaparte va subir une restauration en bonne et due forme. Le chantier, selon le planning établi par le cabinet Epur’Archi de Gil Fraisse et Fabien Palisse, va durer 45 semaines et verra notamment la dépose de la grille qui sera entièrement refaite et redorée. La maçonnerie sera également reprise pour offrir une assise solide aux grilles.

Du travail pour des entreprises autunoises


Pour ce chantier, les entreprises locales ont une nouvelle fois tiré leur épingle du jeu. Pour le gros oeuvre, c’est la société Pateu-Robert, installée sur la zone d’activité de Saint-Pantaléon qui a été retenue. Et c’est toujours Pateu-Robert, mais cette fois basée à Champdieu dans la Loire, qui s’occupera de la ferronnerie. La dinanderie sera elle réalisée en Saône-et-Loire et plus précisément à Saint-Bonnet de Joux par Jean-Yves Bouillot. Enfin c’est la société ARCAMS installée à Autun qui sera chargée de sublimer l'ensemble de la grille restaurée grâce à la pose des dorures.

Durant tout le chantier, la circulation des lycéennes et lycéens pourra être perturbée aux horaires d’entrée et de sortie.
Pour cette restauration, la Ville d’Autun a décidé d’apporter sa contribution à hauteur de 100 000 euros.
Bastien MIGAULT