> Vie locale > Vie locale
12/01/2023 03:17
12451 lectures

ECONOMIE : Nexans va investir 40 millions d'euros en trois ans dans son usine autunoise

Au programme : digitalisation et automatisation, câbles sans halogène et neutralité carbone
En dix ans, en Saône-et-Loire, des investissements de ce niveau se comptent sur les doigts d’une seule main. Le dernier très gros investissements d’une entreprise sur le territoire saône-et-loirien remonte effectivement à 10 ans. C’était, à l’époque, AREVA qui avait engagé 75 millions pour son usine au Creusot.
Ce mercredi, ainsi qu’Autun Infos l’indiquait, c’est Nexans qui a annoncé une investissement majeur pour son site autunoise. Un investissement historique tant pour le leader mondial du câble que pour la ville d’Autun. « C’est la première fois que l’on fait un investissement de cette taille depuis plusieurs décennies », explique Christopher Guérin, directeur général de Nexans. Alors que l’entreprise investit chaque année 2 à 3 millions d’euros à Autun, elle a fait le choix de mettre sur la table pour son site autunois une enveloppe de 40 millions d’euros sur la table. Un investissement sur 3 ans qui va profondément modifié le visage de l’usine.

Trois objectifs


En injectant une telle somme dans l’usine de la route d’Arnay-le-Duc, Nexans poursuit trois objectifs, à savoir l’accélération et la digitalisation du site pour en faire une vitrine de la transformation du Groupe vers l’Industrie 4.0, le renforcement de son engagement dans l’usage de matériaux recyclés, en lien avec le site de Lens, seule fonderie et coulée continue de cuivre en France, et enfin anticiper l’évolution des normes de sécurité incendie dans les immeubles tertiaires. Pour ce dernier objectif, Nexans étend faire d’Autun une référence européenne en technologie incendie et notamment en augmentant sa capacité de production de câble HFFR, autrement des câbles sans halogène, à même de retarder la propagation des flammes, tout en limitant l’émanation de fumées toxiques.

Une pérennisation du site et un signal fort


Si l’impact de cette investissement devrait être limité, pour le moment, en terme d’emploi, il prépare et assure la pérennité du site d’Autun pour les quarante à cinquante prochaines années. Surtout, avec ces 40 millions d’investissements, Nexans inscrit encore un peu plus son implantation autunoise comme une pierre angulaire son projet industriel.
Surtout, Nexans envoie un signal fort aux autres sites du groupe et principalement la fonderie de Lens, dont 65% de la production de cuivre est destinée à Autun. D’ailleurs, ainsi que l’ont annoncé Christopher Guérin et Guillaume Texeira, directeur général France, l’usine de Lens devrait elle aussi bénéficier d’un plan massif d’investissement prochainement.
Bastien MIGAULT


Notre premier article
Ce sont des chiffres vertigineux. Des investissements comme ils s’en sont peu réalisé en Saône-et-Loire et même en Bourgogne ces dernières années.
Ce mercredi, Jean Mouton, Président du Groupe Nexans, et Christopher Guérin, Directeur Général de Nexans seront présents à Autun pour parler de l’industrie énergétique française face à de nouveaux enjeux. Nexans va ainsi réaffirmer son ambition industriel en France à travers l’investissement et l’innovation. Les deux grands  patrons  du leader du câble  devraient annoncer un investissement massif pour son site de production et logistique autunois. Il est en effet question de plusieurs dizaines de millions d’euros. Ces chiffres qui montre bien la place de l’usine autunois dans l’outil de production de Nexans. A suivre.
Bastien MIGAULT